RSS
RSS



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Un dimanche tranquille

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Un dimanche tranquille   Dim 7 Sep - 15:58

Salle Commune de Serpentard.
Poudlard, Cachots.
Premier weekend de Septembre 2002.
Feat Alysse C. Black






La rentrée avait eu lieu et cela faisait une bonne semaine que les cours avaient repris. Les cours semblaient juste présents pour une bonne piqure de rappel. Mais c’est tout… Du moins pour le moment… Aurore savait que les choses sérieuses allaient commencer sous peu mais il fallait faire fonctionner la mémoire de la plupart des larves qui l’entouraient en cours. Elle avait eu l’occasion de réaliser que beaucoup de camarades de son année avaient tous oubliés ce qu’ils avaient appris en deux mois de vacances… Les pauvres … Mais elle n’allait pas les plaindre, ce sera de leur faute s’ils se foirent en cours… Et puis, ce n’était pas son genre de faire des coups bas. Ce qu’elle préfère, c’est lorsque la personne voit tout en face. L’humiliation est la pire des cauchemars mais elle s’en fichait. La preuve en était puisque pas plus tard qu’en milieu de l’année dernière, une pimbêche de Gryffondor était venue la défier au Quidditch. Elle s’en rappelle encore comme si cela s’était déroulé la veille :

C’était en période de printemps, mi-avril pour être exact. Aurore venait de quitter son cours de Botanique et elle avait rejoint ses autres camarades de Serpentard. Elle avait redoublée mais cela faisait rager… Enfin, rager… c’est vite dit car la jeune femme ne laissait jamais paraître que cela l’avait fortement affaiblie. Bien qu’elle déteste cette matière, elle essaye quand même de s’en sortir même si cela ne vole pas très haut. Affaire dans une sacoche élégante de couleur foncé arborant le blason de sa maison, Aurore sourit en rejoignant son petit groupe de travail. Car oui, on ne peut pas véritablement parler de vrais amis mais elle se débrouille pour s’entendre avec tous les membres de sa maison qui ont peut-être la fâcheuse tendance à la protéger depuis qu’elle était revenue. La raison de sa longue absence ? Elle a été malade et il a fallu un certain temps et clouée au lit avec interdiction de quitter sa chambre. Mais on ne peut pas dire que cela se sait vu qu’elle s’est arrangée pour rester discrète. Enfin, tout le monde sait qu’elle a redoublée pour des raisons médicales mais elle n’a pas parlé de sa maladie qui la frappe encore aujourd’hui. Rigolant avec son groupe, ils se mettent tous en route pour le cours suivant qu’était l’étude des Runes. Bien sûr, elle savait que le groupe se scinderait vu que tout le monde n’a pas pris les mêmes options.

Seulement avant même que le groupe n’ait le temps de passer la porte de l’enceinte des serres que la Serpentarde entend son nom hurler. Au départ, elle fait comme si elle n’avait rien entendu et elle sort avec le groupe. Mais il en fallait plus pour décourager la Gryffondor qui lui pique son cartable contenant ses affaires. Baguette dans les cheveux, Aurore l’a retiré de là et la serre dans sa main droite. La jeune femme avait dégainée rapidement à la stupeur générale et elle avait pointée sa baguette sur Maïwenn Leroy, la pseudo-reine de Poudlard… Elles se regardèrent droit dans les yeux et chacune d’entre elles avaient la baguette pointée vers l’autre. On aurait dit qu’un cyclone ravageur se préparait. Durant plusieurs secondes, les yeux des deux jeunes femmes se fixèrent sans se baisser. Les autres membres du groupe d’Aurore riaient mais elle n’y prête aucune attention.

« Rends-moi mes affaires et dégarpille le plus vite possible, Sainte ni touche », « Pas avant que tu m’ai écouté… », « Pourquoi devrais-je écouter un lionceau comme toi qui passe son temps à rester dans sa tanière minable et pathétique ? », « Je te donne rendez-vous samedi à 14 heures pour un duel de Quidditch… », « Oh… Un lionceau qui veut  jouer … J’y serais… Mais je te mets en garde, tu as déjà perdue… », les autres Serpentards riaient du défi que la Gryffondor venait d’imposer à une joueuse professionnelle. Elle était perdue et pour Aurore, ce serait une partie de plaisir… Cela va être plaisant de la voir perdre et de l’humilier… Profitant du défi, Aurore récupère ses affaires rapidement d’un coup de baguette avant de tourner les talons. Elle avait autre chose à faire qu’à laisser un petit lionceau en chaleur faire la loi. Néanmoins, elle savait qu’elle l’emporterait à la loyale. Au Quidditch, on ne triche pas et même si elle est membre d’une maison qui prône la sournoiserie, elle était parvenue à expliquer aux autres pourquoi elle avait tenu à ne pas tricher… Le défi a effectivement eu lieu et le résultat était suffisant pour rendre la Gryffondor folle de rage… La reine de Poudlard perdait en notoriété tandis que celle d’Aurore prenait de plus en plus d’ampleur.

A ce souvenir, elle affiche un sourire en coin des lèvres alors que la salle commune était vide. Cependant, cela ne serait changé car même si c’est le weekend, tout le monde fait un peu ce qu’il veut. Certains doivent s’envoyer en l’air, d’autres doivent travailler à la bibliothèque… Les activités sont variables et elle préférait se détendre dans la salle commune. Initialement assise, elle se lève afin de passer à côté de la cheminée pour aller poser son regard par une des vitres menant sur le Lac Noir… Oui, oui, la salle commune de Serpentard est en dessous du lac noir et on peut souvent voir le calmar géant à travers ses vitres. Et même de très près. En effet, la salle de Serpentard se trouve à plus de six cent mètres de la surface du lac longeant l’école et la bestiole peut aisément venir faire coucou. Par ailleurs, les Serpentards sont tellement habitués à le voir que plus personne y prête attention mais c’est toujours très drôle de voir les réactions des premières années lorsqu’il est visible. Pour le coup, elle ne voyait pas grand-chose dans cette eau trouble.

Calme, elle pousse un profond soupir tout en laissant son regard vaguer dans l’eau du lac. Elle portait un simple jeans et le chemisier blanc avec sur la poitrine, à gauche, le blason vert et argenté de la maison avec, en son cœur, un serpent. Tel est le blason des dignes descendants de Salazar Serpentard. Détachant son regard du lac noir, elle fait volte-face afin d’observer la totalité de la salle commune. Elle voit au fond quelques quatrièmes années plongées dans leur manuel scolaire alors qu’elle était simplement là, à rien foutre. On pourrait même presque dire qu’elle s’en fout. Secouant sa tête, elle marche un peu jusqu’au canapé vert se trouvant devant la cheminée et s’assoit en silence. Après tout, elle n’était pas du genre à foutre le bordel que cela soit en cours ou ailleurs. Par contre, il ne faut pas la sous-estimer pour autant. Posant son bras gauche sur l’accoudoir, elle s’enfonce dans le canapé avant de fermer les yeux quelques instants.

Rien d’anormal mais ses derniers temps, elle est pas mal fatiguée mais c’est aussi à cause de son traitement. Combien de fois avait-elle fait des quintes de toux avec la perte de sang par la bouche ? Elle ne les compte même plus mais cela l’a rassure de constater qu’elles se font de moins en moins présente. Serait-elle en train de guérir ? Peut-être… Mais depuis son long séjour, elle s’est juré de profiter de la vie et elle le fait sans regret. Il est prévu qu’elle meurt à un moment de sa vie, mais elle espère que c’est le plus tard possible. Se laissant glisser, elle cale sa tête avec le haut du canapé en laissant le reste s’étendre. Et puis, flûte, on est dimanche donc elle n’est pas obligé de faire comme les autres…




Dernière édition par Aurore S.-Anderson le Sam 8 Nov - 16:36, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Alysse C. Black
ϟ Messages : 151
ϟ Gallions : 598


MessageSujet: Re: Un dimanche tranquille   Mer 8 Oct - 16:32






Un dimanche tranquille...





Dimanche...

Alysse adore les dimanches. Ce n'est pas parce qu'il n'y a pas cours, non, elle aime bien aller en cours et apprendre des trucs utiles la plupart du temps. Non, si Alysse aime le dimanche, c'est parce qu'en général elle a la possibilité d'aller à Pré-au-lard. Elle ne rentre pas chez-elle mais elle aime se balader tranquillement avec ses frères. Pas juste Phinéas, Arcturus aussi... sa boutique est au centre du village et elle en profite donc toujours pour aller le voir. De son côté, il se démerde systématiquement pour être là quand elle passe... même s'il ne travaille pas le dimanche. Alysse aime vraiment ces moments qu'ils passent tous les trois ensembles et, même s'ils sont réguliers, elle les trouve trop rares.

Aujourd'hui encore, elle a passé la journée avec Arcturus et Phinéas, et puis ils sont rentrés. En chemin, Phin' est tombé sur un pote à lui et est aller voir un truc à la bibliothèque avec lui, fatiguée, elle a préféré rentrer directement. Elle passe par la salle commune, va récupérer quelques affaires et part se laver. Après une bonne douche bien méritée, elle passe rapidement un short noir assez court, un débardeur de la même couleur qui s'arrête un peu au dessus de son short, elle attache ses longs cheveux en une queue de cheval haute et serrée et rattache sa longue chaine en argent dont le pendentif est l'emblème de la Maison de Serpentard finement taillée de la main d'Arcturus, un cadeau qu'elle lui avait commandé deux ou trois ans plus tôt auquel il avait rajouté une jolie émeraude. Le connaissant, elle était probablement améliorée d'un sort de protection où quelque chose dans ce goût là.

Elle enfile ses claquettes et retourne dans la salle commune pour réviser un peu ses cours de potion de l'année dernière près du feu.

Forcément, près du feu il y a déjà quelqu'un... Alysse soupire parce que c'était inévitable, et se laisse tomber dans un gros fauteuil mou au fond duquel elle s'enfonce après avoir salué deux ou trois élèves de sa classe qui riaient autour d'un parchemin quelconque. Elle lève les yeux pour voir qui est la personne qui squatte son endroit de détente de prédilection à Poudlard... et c'est Aurore Machinette Anderson.

Alysse s'autorise un soupir intérieur, elle ne l'aime pas. Déjà c'est une semi-moldue, ça part assez mal, et puis elle rigole tout le temps et sourit à tout le monde... c'est chiant. Mais c'est la Capitaine de l'équipe de Quidditch, et Alysse s'est inscrite comme attrapeuse. Elle n'a pas encore passé les sélections, mais les noms des candidats sont connus à l'avance des capitaines en général. Autant essayer d'être au moins un minimum agréable avec elle... pas pour s'assurer d'être prise, Alysse sait qu'elle le sera étant donné qu'elle est la meilleure... non, simplement pour que l'année se passe sans histoires.

Les histoires, c'est la meilleure façon de se faire repérer comme un gros débile.

Elle pose ses cours sur l'accoudoir de son fauteuil et sourit à sa "camarade de Maison".


- Salut...
© Jawilsia sur Never-Utopia




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heritierdestenebres.com/t295-alysse-ou-les-faces-vexe
Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Re: Un dimanche tranquille   Sam 18 Oct - 11:26

Salle Commune de Serpentard.
Poudlard, Cachots.
Premier weekend de Septembre 2002.
Feat Alysse C. Black






Et oui, même le dimanche, elle aime être au calme. Il faut dire qu’elle est la seule à avoir un emploi du temps chargé. Et elle ne s’en plaint absolument pas… Elle adore être occupée et cela lui permet de temporiser par rapport à ici. Elle n’est pas particulièrement méchante mais elle le devient, ce qui n’est pas facile. Et pourquoi ? Réfléchissez un peu. Elle vit avec des gens qu’elle n’apprécie pas forcement et cela l’oblige à se cacher derrière un masque. Assise devant le feu, elle reste dans ses pensées sans faire attention à ceux qui la saluent au passage. Contrairement à ce qu’on pourrait penser, elle est ici parce qu’on l’a placé mais elle ne s’y sent pas si bien que ça. Mais qu’importe finalement, il ne lui reste qu’un an et quelques mois à faire après elle sera tranquille. Mais son véritable changement a eu lieu à son retour de Sainte-Mangouste. Il semblerait que la jeune femme ne sourit plus t ne rit plus comme avant. Elle avait tout perdue comme si un drame l’avait bouleversé. Si on cherchait bien, c’était plutôt le cas. Après son absence, elle était devenue agressive et vindicative. Mais c’est vrai que ceux qui ne l’ont pas connu en dehors de l’équipe ne peut pas savoir. Mais c’est aussi parce qu’elle a commencé à être comme ça lorsqu’elle est devenue Capitaine de l’équipe de Quidditch. Car elle est loin d’être une flemmarde… Loin de là et elle le prouve aisément depuis l’année passée en répondant à l’ensemble de ses responsabilités. Elle était debout très tôt et coucher la dernière. Très souvent, les préfets sont déjà dans leur bon lit lorsqu’elle rentre de ses entraînements avec les Korrigans Rouges.

Sa longue chevelure était attachée avec sa baguette mais elle n’était pas très visible avec juste le feu en guise de luminosité. Et elle aime cette lumière temporisée car elle peut penser sans qu’il ne se passe quelque chose de désagréable. Ou presque. Parce qu’on ne peut pas dire qu’il ne se passe jamais rien ici… Ce serait mal connaître la maison de Salazar Serpentard. En effet, rien que cette petite guerre entre les sang-purs et les sangs mêlés suffit à mettre le feu aux poudres de la rancœur. Elle le sait très bien et elle s’en protège d’une façon ou d’une autre. Devant jouer la carte de l’hypocrisie, elle n’hésite plus à le faire et elle a raison car elle sait que de toute façon, les sangs purs n’ont pas de parole. Du moins, la seule qu’elle connait qui a à peu près tenue parole jusqu’à maintenant, c’est son adjointe, Flora Carrow. Portant la tenue obligatoire de Poudlard sans la cape, elle avait les jambes croisées et elle relève la tête lorsque quelqu’un la salue. Elle était dans ses pensées mais la voix a suffi pour la faire réagir. Suivant la personne des yeux, elle constate qu’elle est déjà assise et elle la salue d’un signe de la tête. « Salut ! La forme ? ». Elle n’était pas froide mais plutôt neutre sur le coup. Pourquoi ? Parce qu’elle sait où est sa place et plusieurs personnes n’hésite pas à la remettre à sa place. Mais bon, heureusement qu’elle est Capitaine de Quidditch car cela lui permet de pouvoir en recadrer quelques-uns gentiment. Cela lui permet d’avoir la paix mais avant qu’elle ne devienne celle qui va essayer de rapporter la coupe de Quidditch dans le bureau de leur directeur de maison, Shere-Khan Lestrange. Et puis, qu’est-ce que cela peut bien leur foutre ? Elle bosse elle pour arriver à ce qu’elle veut et elle n’a jamais lâché le morceau. L’année dernière, elle a apporté la coupe dans son bureau et c’est uniquement grâce à ça si elle a gardé le poste. Car oui, elle sait qu’elle n’aurait pas gardé le poste. L’insigne était alors accroché à son pull brodé avec le blason de la maison Serpentard. C’est sa maison après tout. Elle se met en arrière tout en observant Alysse des yeux. Si elle savait qui elle «était ? Bien sûr, c’est connu et il n’existe pas soixante-dix familles de sangs purs répertoriés… Et puis, avec un nom pareil, cela ne peut pas s’oublier surtout lorsqu’on a entendu parler de l’évasion de Sirius Black. Aurore ne savait pas quel était le lien avec ce Black et elle s’en fichait. Elle avait bien d’autre souci à s’occuper qu’à ce genre de détail.

Elle se rappelle alors avoir vu son nom inscrit sur la liste des participants pour les sélections de Quidditch de Serpentard. Car oui, la liste des participants étaient connus mais pas uniquement du Capitaine. La liste était publique puisque la directrice avait placardé une affiche sur le panneau d’affichage de la salle commune se trouvant sur la gauche en entrant dans la salle. Après, concernant la liste des gens qui seront sélectionnés, c’est elle qui décide avec Flora et cela se décidera après les sélections. Cependant, Aurore a remarqué que la directrice a placé cette sélections un samedi alors que l’année dernière, l’ancienne directrice, Minerva McGonagall, avait fait ça un mardi soir alors qu’Aurore avait entraînement. La fois-là, elle avait été la voir en lui rappelant qu’elle n’était pas dans l’enceinte de l’école. Cela aurait moche pour la maison de faire des sélections sans le Capitaine et surtout qu’elle n’avait pas d’adjoint. Flora est venue se greffer quand Aurore a remarqué la qualité et l’efficacité de sa camarade. Baissant les yeux, elle remarque alors que les cours de la cinquième année se trouvant sous son coude et elle demande simplement. « Un coup de main ? ».




Dernière édition par Aurore S.-Anderson le Sam 8 Nov - 16:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Alysse C. Black
ϟ Messages : 151
ϟ Gallions : 598


MessageSujet: Re: Un dimanche tranquille   Lun 3 Nov - 16:52






Un dimanche tranquille...





Alysse hésite un instant. Parler aux semi-moldus lui pèse toujours autant malgré les cinq années qu'elle a déjà passées en leur désagréable compagnie. Elle fait beaucoup d'efforts là dessus depuis le début. Elle sait qu'à cause de son nom, Black, et de ses frères, aussi bien Arcturus que Phinéas étant donné que pas grand monde ne sait que Jack est aussi son frère, on l'observe beaucoup. Arcturus a pas mal fait parlé de lui pendant ses années Poudlard, il avait des penchants pour la violence et le sadisme reconnus, et son aversion pour les sangs impurs étaient aussi connue que celle de Phinéas... la jeune fille s'est toujours dis qu'il fallait que quelqu'un fasse semblant de n'en avoir rien à faire histoire que les regards arrêtent de trop se poser sur sa famille, pour qu'on arrête de trop les soupçonner d'être des mangemorts. Après tout, son père et sa mère en étaient, et ça avait suffisamment fait la une comme ça.

Elle adresse un petit sourire à Aurore et vient s'installer à côté d'elle, posant ses bouquins sur la table basse.


- Ça tombe assez bien que tu me demandes ça en fait... je te prends au mot.

Elle lui montre un livre.


- C'est mon frère qui m'a demandé de vérifier quelques choses dans les livres de la bibliothèque, il est bijoutier et tatoueur à Pré-au-Lard... d'ailleurs si t'as besoin de quelque chose c'est le meilleur dans ces deux domaines.

Un peu de pub n'a jamais tué personne, et c'est vrai qu'il est le meilleur. Ses bijoux sont magnifiques, ceux qui sont ensorcelés sont parfaits, et les tatouages magiques qu'il fait sont juste somptueux. Toujours. Non ça n'est pas seulement de l'aveuglement dû à l'amour qu'elle lui porte... même si un peu quand même... Arcturus est réellement extrêmement doué. Elle n'ajoute pas "drague-le et je te bute sale pétasse" parce que ça le fait pas, mais elle le pense sincèrement.

- Je crois qu'il veut...

Elle est coupée par un garçon de sa classe qui se laisse tomber sans la moindre douceur à ses côtés, la poussant contre Aurore par la même occasion. Il passe grossièrement un bras autour de ses épaules et la regarde d'un air à la fois ignoblement pervers et taquin.

- Eh ben alors Al', tu tape la discute aux moldus maintenant ? J'te savais pas si peu regardante Princesse...

D'un côté il a raison... et elle ne l'en méprise que davantage pour ça. Elle lève un regard glacial dans sa direction sans esquisser le moindre geste.


- Tu voudrais pas être un peu plus con pour voir ? Je voudrais savoir si c'est possible...

- Oh ça va Princesse, j'vous taquine juste les filles c'est pas méchant !

Comme il ne retire pas son bras, Alysse s'apprête à lui faire remarquer qu'elle pourrait très bien le lui briser en quatre quand une main s'abat sur le fameux bras et l'arrache presque à son propriétaire tellement il le retire des épaules de la jeune fille avec violence. Phinéas est revenu on dirait. Il pose une main protectrice sur l'épaule de sa petite soeur et adresse un regard assassin au jeune homme.

- Il t'embête ?

- Un peu...

Le garçon se lève vivement, et part rejoindre ses amis en deux pas. Quand elle est seule, Alysse n'impressionne pas beaucoup. On sait qui elle est, et même si ça impose déjà un certain respect, elle n'est pas franchement effrayante. Certains savent qu'elle aime bien faire mal et qu'elle le fait très bien, d'autres savent juste qu'elle est la soeur de Phinéas, et ça suffit. Arcturus avait une sale réputation, bien brutale, mais il n'est plus à l'école depuis un certain temps déjà... lui oui. Et sa réputation est à peu près aussi agréable que celle de son ainé. On raconte qu'il déteste les non-purs et qu'il s'en sert de souffres douleurs où même de cobayes pour tester ses cours... mais on dit surtout qu'il est extrêmement protecteur et possessif envers sa petite soeur. Et personne n'a envie de s'en prendre une de sa part... ce type a déjà prouvé qu'il pouvait tabasser à mort, où presque, un mec juste parce qu'il avait bousculé Alysse dans un couloir.

Alysse ne se rend pas bien compte que c'est surtout à cause de lui qu'on la laisse à ce point tranquille. Elle a toujours vécu comme ça : petite princesse pourrie gâtée au milieu de frères qui la vénéraient presque. Elle a finit par devenir une véritable princesse dans son comportement. Heureusement, comme elle est jolie et qu'on a peur de son frère, la plupart des gens trouvent ça mignon où juste lassant.

Phinéas adresse un regard dégouté à Aurore, puis embrasse sa soeur sur le front et part s'installer un peu plus loin tout en fusillant le garçon du regard. Il ne dit rien parce que si sa soeur a décidé de parler avec une non-pure, et ben elle fait ce qu'elle veut. Alysse fait toujours ce qu'elle veut.

La jeune fille se tourne à nouveau vers Aurore d'un air désolé.


- Pardon pour ça je...

Elle soupire.

- Il a été affreusement grossier mais ne t'en fais pas, seuls ceux qui ont de graves complexes sont racistes à ce point.

Quelle blague... il a raison d'être comme ça. Pas con hein, ça non, mais raciste... après tout, les impurs sont une insulte à la grande race des sorciers non ?


- Bref... on oublie ce crétin ? Je te disais que mon frère cherche à savoir si des expériences ont déjà été menées pour désensorceler un bijoux envouté par de la magie noire, et d'en faire quelque chose de bénéfique, soit en inversant le sort, soit en le détruisant et en en jetant un autre. J'ai fais quelques recherches mais rien de bien probant... tu en penses quoi ?
© Jawilsia sur Never-Utopia




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heritierdestenebres.com/t295-alysse-ou-les-faces-vexe
Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Re: Un dimanche tranquille   Sam 15 Nov - 11:11

Salle Commune de Serpentard.
Poudlard, Cachots.
Premier weekend de Septembre 2002.
Feat Alysse C. Black






En cet instant, Aurore semblait calme et elle n’avait pas vraiment envie de se prendre la tête… Avec personne. Elle voulait juste profiter de son peu de temps libre même si c’est aussi de sa faute si elle a un emploi aussi chargé. Elle ne supporte plus de rester sans rien faire sur le long terme. Pour elle, même son emploi du temps de Poudlard ne suffit pas. Du coup, elle n’a que les weekends pour se laisser aller sauf les weekends de match. Heureusement qu’elle n’est qu’une remplaçante car cela lui permet de se détendre pendant les jours où elle ne sera pas mobilisée par son équipe. Faisant une place à Alysse, elle l’observe simplement et pose ensuite son regard sur le livre que sa camarade venait de poser sur la petite table. Elle montre un sourire en coin lorsqu’elle fait de la publicité pour son frère. Hochant la tête, elle ira peut-être voir ça. Après tout, cela ne lui coute rien d’aller vérifier par elle-même. « J’irais y jeter un coup d’œil un de ses quatre. ». Elle est sincère car elle pensait à un tatouage depuis quelques semaines. Après, elle reste méfiante car elle craint une mauvaise surprise. Aurore est comme ça mais pourquoi pas. Peut-être que cela lui plaira, on ne sait jamais. Penchant sa tête en regardant Alysse, elle l’écoute avant qu’elle ne soit coupée par un crétin. Fermant les yeux quelques secondes, elle lâche un soupir. Restant silencieuse, elle est habituée à ce genre de pitreries au point de ne plus y faire attention. Après tout, cela fait des années que cela dur alors elle a appris à rester derrière son masque et surtout neutre. C’est une chose qui met encore plus en colère ceux qui cherche à la blesser mais cela ne fonctionne jamais. Elle est même contente de ne pas être de sang pur rien que pour ne pas paraitre conne et pitoyable pour la maison… Elle est belle la future génération et cela fait presque peur… Puis elle lève les yeux au ciel en entendant le camarade d’Alysse dure qu’il les taquine. Quelle excuse grotesque. Mais bon, ils sont tous bien plus jeune qu’elle et elle ne devait pas oublier qu’elle était déjà une adulte et même si elle ne sent souvent solitaire dans cette maison, elle ne s’en porte pas plus mal. Du moins, à ce qu’elle en voit… Faire ami-ami avec ce gens ? Il va falloir qu’ils grandissent et murissent pour que cela arrive car pour la plupart, ce sont tous des gamins de quatre ans à la façon dont ils se comportent. C’est alors qu’un jeune homme fait son apparition et Aurore le regarde. Elle savait qu’il s’agit d’un frère d’Alysse et elle le salue d’un léger signe de la tête. Face au regard dégoutant, elle reste de marbre. Ce n’est pas comme si elle n’avait pas l’habitude avec tous les couillons qui l’entoure. Mais elle sait bien se tenir et elle ne fait pas d’effort pour se faire bien voir des sangs purs. Cependant, elle est polie et si on vient lui parler, elle garde sa neutralité. Comme en ce moment avec Alysse. Et c’est tout en son honneur mais elle n’a pas vraiment le choix… Ce sont eux qui l’ont poussé à agir de la sorte et elle s’est fait à l’idée qu’elle n’était pas pour eux mais pour elle alors elle se débrouille seule avec quelques rares personnes. Puis, elles sont de nouveau « seule » et Alysse se montre désolée. Elle n’a pas à l’être. Ils sont stupides et elle n’a pas à prendre leur défense. « C’est pas comme si c’était rare… ». Aurore hausse les épaules en disant ça et elle préfère ne pas faire attention à l’ensemble de ses veracrasses aveugles. Contrairement à eux, elle a ouvert les yeux sur ce qui se passait dans le monde et elle était une adulte responsable même si elle est encore à l’école. Eh bien, elle espère terminer ses deux dernières années le plus vite possible afin d’oublier ses crétins. Pour être honnête, elle ne s’inquiètera même pas pour eux… Elle n’en aura même rien à foutre… Elle a déjà son avenir alors elle ne compte pas s’en écarter. Regardant Alysse, celle-ci lui explique que son frère cherche à savoir si des sorts ont déjà été tentés pour désenchanter des bijoux maudit par la Magie Noire. Mettant sa main sur son menton, elle réfléchit quelques secondes avant de montrer un rictus. « Pour être honnête, je ne sais pas mais cela n’est absolument pas impossible. Je me rappelle qu’une élève de Gryffondor a subit les coups d’un bijou ensorcelée il y a deux ou trois ans, Katie Bell je crois. Elle a fini à Sainte-Mangouste pendant plus de six mois. On a jamais vu de quoi il s’agissait … ». Comment le sait-elle ? Eh bien, elle était elle-même à Poudlard à ce moment –là et elle s’en rappelle encore. Après pour ça, faudrait qu’Alysse se rende dans la réserve. Mais oui, elle vient d’y penser. Regardant alors Alysse, elle lui demande. « Tu es déjà aller voir dans la réserve ? ». Elle maligne ? Peut-être mais tout le monde sait que la réserve est interdite à toutes personnes sauf celle disposant d’une autorisation. Mais pour Alysse, ce ne serait pas compliqué d’en obtenir une. En effet, avec un sang pur à la tête de Serpentard, Alysse pourrait aisément jouer là-dessus pour obtenir ce qu’elle veut. Après tout, elle ne fait rien de mal en soi hormis aider son frère. Magie noire ? Cela ne la choque pas plus que ça vu qu’on identifie la maison Serpentard comme la maison du Mal par excellence. Mais elle ne sent absolument pas concernée par ce fait. Cependant, beaucoup oubliassent que la maison Serpentard a aussi formé de très grands sorciers comme Merlin. Remarquez, ce n’est pas vraiment une référence vu qu’on risque de nous sortir Morgana qui elle est devenu plutôt maléfique. Mais chacune des maisons dispose de sa part d’ombre et seule celle de la Maison Serpentard semble connue. « Sinon, pourquoi pas te renseigner au service « Pathologie des Sortilèges » de Sainte-Mangouste. Ils seront peut-être plus amène à te répondre vu qu’ils peuvent traiter ce type de pathologies. ».



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Alysse C. Black
ϟ Messages : 151
ϟ Gallions : 598


MessageSujet: Re: Un dimanche tranquille   Jeu 27 Nov - 16:03






Un dimanche tranquille...





- La réserve ? Oui, j'y suis allée plusieurs fois...

Pas forcément avec une autorisation d'ailleurs... mais quand on a un grand frère comme Phinéas dans sa maison, on finit toujours par se laisser entraîner. De toute façon Alysse dispose désormais d'une autorisation en règle et permanente... mais d'une flemme considérable aussi. Elle attrape un parchemin et note un certain nombre de mots clefs dessus. Elle ne prend pas vraiment la peine de s'appliquer, elle ne le fait jamais. Elle a toujours eu une écriture à la fois jolie et lisible, très appréciée des professeurs. Sauf que là ce n'est pas pour eux qu'elle est en train d'écrire. Elle déchire le papier, lève les yeux et adresse un signe impérieux à son frère qui rapplique comme si elle l'avait sifflée. Les élèves de Serpentard sont habitués à ce genre de scène, c'est aussi à cause de ça qu'il surnomment Alysse "Princesse"... parce qu'elle se comporte exactement comme une véritable princesse de haute naissance avec les autres qui sont toujours à son service. Elle ne fait même pas exprès en fait, c'est la faute de ses frères... ils se sont toujours occupés d'elle en la faisant passer avant toute autre chose... du coup elle a prit de mauvaises habitudes. Et ça ne risque pas de s'arranger, la plupart des élèves de leur maison font pareil maintenant. Certains parce que ça les amuse, d'autres pour faire comme Phinéas et d'autres encore parce qu'elle est mignonne. Pour Alysse, c'est juste tellement normal qu'elle n'y fait plus attention.

- Ah, Phin'... tu vas aller dans la réserve cette nuit, j'ai besoin de tous les bouquins que tu pourras trouver sur ces thèmes là. Te fais pas choper hein, l'autorisation est à mon nom, pas au tiens...

Il hoche la tête. C'est étrange de voir ce type là obéir au doigt et à l’œil à une gamine de quinze ans qui, même si elle est assez jolie, n'a rien d'extraordinaire. Elle est plutôt petite en plus et ne donne pas franchement l'impression d'être dangereuse... Surtout que lui, par contre, lui il a clairement l'air dangereux... il est baraqué, grand, beau-gosse mais visiblement peu agréable, sa réputation stipule clairement qu'il a de grosses tendances à la violence, qu'il s'énerve très facilement et qu'il est susceptible. Du coup ça tranche.

Alysse est plutôt fière de sa réputation à elle... elle passe pour une élève tolérante et gentille malgré sa tendance à penser que tout le monde est à son service. Les serpentards pensent que sa tolérance envers les semi-purs n'est qu'une sorte d'originalité qu'elle souhaite cultiver, ceux des autres maisons pensent qu'elle est simplement tolérante. C'est pas plus mal. Il n'y a qu'au sein même de la communauté des sangs-purs de Serpentard que sa réputation a été teintée de rouge de temps en temps... on raconte qu'elle a des goûts prononcés pour la souffrance des autres et, qu'au final, il se pourrait qu'elle soit presque aussi cruelle et dangereuse que ses frères, voir même plus... mais ça n'est qu'une rumeur idiote... n'est ce pas ?

Bref. Du coup Phinéas se laisse tomber à côté d'Alysse sur le canapé, faisant rebondir les deux filles par la même occasion, et lit rapidement les mots qu'elle y a inscrit : "Objets maudits, enchantements effectifs, changement de magie..." et autres trucs dans ce genre là. Il regarde ensuite sa sœur et l'impure avec qui elle parle et soupire.


- Vous faites des recherches pour Arcturus ?


- Mouais...

Le jeune homme pousse un grognement désapprobateur mais ne rajoute rien. Il ne contredit sa soeur que quand c'est vraiment important. La jeune fille reporte son attention sur Aurore tout en s'appuyant contre l'épaule de son frère qui finit par l'entourer de son bras. Tout le monde sait qu'ils sont très proches. Il y a eu des rumeurs quand à leurs relations, soupçonnées d'être plus que celles d'un frère et d'une sœur, mais les gens se sont vite rendus compte qu'il n'y avait rien de plus... que c'était juste comme ça qu'ils se montraient leur affection. A un moment ils avaient bien essayé d'arrêter pour stopper les rumeurs... mais Alysse n'avait pas supporté de ne plus pouvoir être en contact physique avec son frère. Elle en avait presque autant besoin que de sa présence.

- Merci en tout cas... j'avais même pas pensé à la réserve, j'ai la tête ailleurs en ce moment. Beaucoup plus de balais et de vifs d'ors qui volent dans ma tête que d'objets maudits et autres babioles dans ce genre...
© Jawilsia sur Never-Utopia




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heritierdestenebres.com/t295-alysse-ou-les-faces-vexe
Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Re: Un dimanche tranquille   Mer 24 Déc - 18:38

Salle Commune de Serpentard.
Poudlard, Cachots.
Premier weekend de Septembre 2002.
Feat Alysse C. Black






Sur l'instant, elle se fiche complètement de savoir si Alysse avait ou non une autorisation. Ce n'était pas son boulot. Elle préfète ? Il pleuvra de la merde dehors le jour où cela arrivera. Et puis d'ailleurs, elle ne veut pas le devenir. Elle a déjà assez de boulot comme ça alors hors de question d'en faire plus. Malgré tout ce qu'on dit, Aurore reste quand même une personne dont beaucoup de mysticité plane et elle ne s'en porte pas plus mal. Heureusement d'ailleurs. Aurore garde sa neutralité et ne lâche pas sa cadette qui a pris le temps de venir discuter avec elle. Mais elle ne se leurre pas sur la considération qu'ont les sang purs à son égard... ce serait la prendre pour une débile... Or, il semble que la maison Serpentard ne soit pas connu pour avoir de vrais idiots dans sa demeure... Se remettant correctement assise, elle penche simplement la tête sur le coté et ne prend même pas la peine de regarder les mots clés que la petite princesse ,comme on l'a surnommait, avait mis sur son morceau de parchemin. Elle ne se permettrait pas et sincèrement, ce ne sont pas ses affaires. Plus ou moins habituée à voir ça de manière courante, elle ne fait que hausser les épaules. Bien qu'elle ait un demi-frère, elle ne se comporte pas du tout de la même manière. Mais après, c'est un choix qui ne fait que les concerner eux... Ils sont assez grands pour savoir ce qu'ils font même si elle en doute très souvent. Après un regard de la jeune fille et son frère débarque au triple galop... Bah tient donc... le toutou est de sortie... Étonnant ? Plus pour la Capitaine de Quidditch... Elle a tellement vu de chose étranges ici qu'elle ne s'attend à plus rien de normal au sein de cette maison...
Elle voit le frère hocher la tête comme un vulgaire esclave... Plus le temps passe et plus elle se dit que cette famille est particulière... Comme toutes les familles de sang pur d'ailleurs...

Poudlard n'est plus ce qu'il a été mais Aurore se fiche royalement de Poudlard... Elle y vient parce qu'elle a obligation de finir ses deux dernières années mais sur le coup, elle aurait bien fait comme les jumeaux Weasley en moins éclatant tout de même. C'est alors que le frangin arrive sur le canapé faisant ainsi rebondir la jeune adulte. Car oui, dans toute cette maison, elle était une des rares majeures mais elle ne se croit pas supérieur aux autres. Loin de là... Elle avait sa petite place et elle s'y sent très bien. Et il faut dire que pour qu'on la déloge, il faut y aller et c'est donc de manière sereine qu'elle pense qu'elle terminera avec son titre de Capitaine de l'équipe de Quidditch. Il faut dire que personne ne lui arrive à la cheville, même pas cette pimbêche de Gryffy. Et c'est tout en son honneur. Hochant la tête à son remerciement, elle regarde les deux frangins simplement, sans prétention. « Je t'en prie. ». Elle montre un sourire en coin. Pourquoi ? Parce qu'Alysse parle de Quidditch et c'est bien un sujet qu'il ne faut jamais lancé avec la responsable de l'équipe du rampant tenant les couleurs vertes et argent. C'est la deuxième année qu'elle est à sa tête et les membres de l'année passée ont vite regrettés qu'elle ai été nommé par la direction de Poudlard. Lors des entraînements, elle se montre horriblement stricte et chiante. Mais d'un autre coté, ce n'était pas comme si elle n'était pas chiante pour certains d'entre eux. Il faut dire qu'elle est vraiment sans pitié lorsqu'il s'agit du Quidditch... Presque comme au Duel d'ailleurs. Posant ses yeux sur Alysse, elle enchaîne de suite là-dessus. « Hâte de bouffer du lionceau ? ».

Il fallait avouer que c'était le match que tout le monde attendait et il faut dire que l'éternelle rivalité entre les deux maisons restent malgré tout présente et personne ne pourra rien y faire. Il faut qu'avec de telle mentalité, c'est assez mal barré. Mais sur le coup, elle est aussi responsable que n'importe quel autre membre de l'équipe. Elle se fit toujours à ce qu'on attend d'elle et non ce qu'elle veut elle. Il faut dire qu'en étant une sang mêlée là-dedans, c'est un coup à aller se trucider à l'extérieur de l'école mais finalement, elle a trouvée ses repérés dans ce cachots froid et macabre. Pourquoi devrait-elle changer de maison ? Elle n'est peut-être pas la bienvenue mais elle se sent à sa place. « Je ne peux que fournir des entraînements en attendant la validation du calendrier par la direction. D'ailleurs, pourquoi ton frangin ne deviendrait-il pas batteur ? ».

Elle regarde les deux Black avec un air amusé. Il est vrai que si le mastoc venait à rejoindre l'équipe, il pourrait en tout légalité frapper indirectement les autres avec l'aide des cognards et de sa batte. Puis rapidement, elle pose les yeux sur Phileas en lui demandant confirmation. Ce n'est jamais de trop ce genre « d'aide » si on peut dire ça comme ça. « Qu'en penses-tu ? Avec une carrure et une force comme la tienne, tu pourrais aisément frapper d'autres personnes en tout légalité par l'intermédiaire des cognards...   ». Elle ricane légèrement en pensant à ce qui pourrait se passer si Phileas venait à rejoindre l'équipe. Après tout, il n'y a rien d'étonnant dans sa demande. Surtout quand on sait qu'elle a été une année complète dans une des équipes de Quidditch les plus violentes... Posant son coude sur le rebord du canapé, elle pose ensuite sa main sur sa tempe droite vu qu'elle est à l'extrémité du canapé. Et cela ne l'a gène pas le moins du monde. Elle semble plutôt tranquille et cela se voit. « Moi, je dis ça mais ce n'est qu'une idée. ».


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Un dimanche tranquille   

Revenir en haut Aller en bas
 

Un dimanche tranquille

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Quoi de plus tranquille que d'être seule dans un parc ? [PV Luuna Mc Gregor]
» Nuit tranquille..
» La vie n'est qu'un long fleuve tranquille (ou pas)
» Quand la vie est un long fleuve tranquille.... (Libre)
» Luis Fernandez: la force tranquille

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Héritier des Ténèbres :: Accueil :: RPs terminés / abandonnés-