RSS
RSS



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Kieran T. Leroy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
A genoux devant Lord Aegnor
avatar
Kieran T. Leroy
ϟ Messages : 448
ϟ Gallions : 629


MessageSujet: Kieran T. Leroy   Ven 22 Aoû - 10:06

© Arrogant Mischief sur Never Utopia
Kieran Tom Leroy

« Je suis une ombre juste derrière toi ... »


۞ NOM : Leroy
۞ PRÉNOM(S) : Kieran Tom
۞ SURNOM : Lord Aegnor *siffle*
۞ AGE : 46 ans
۞ DATE DE NAISSANCE : 31 octobre 1956
۞ ORIENTATION : Hétérosexuel
۞ PURETE DU SANG : Mélé
۞ NATIONALITÉ : Franco-anglais
۞ STATUT SOCIAL : Veuf, 1 fille
۞ METIER : directeur du bureau de coopération magique
۞ GROUPE : Mangemorts
۞ BAGUETTE : Nerf de cœur de dragon entouré de bois d'if - 27,75 cm
۞ PATRONUS : Boa Constrictor
۞ EPOUVANTARD : //
۞ ANIMAL DE COMPAGNIE : Une panthère noire nommée Abyss
۞ SIGNE PARTICULIER : Chef des mangemorts, Occlumens, Légilimens et Fourchelang

۞ AVATAR : Robert Downey Jr.
۞ DOUBLE COMPTE : NON
۞ POSTE VACANT : NON

DOSSIER PSYCHOLOGIQUE
Si j'avais été à Poudlard, j'aurais été certainement réparti à Serdaigle. En effet, mon principal trait de caractère est mon intelligence, que j'utilise toujours à bon escient. Ne m'amusant pas à l'étaler devant les autres mangemorts, elle me permet d'établir de nombreux plans pour le groupe, et de pouvoir contourner les précautions du Ministère.

En-dehors de cela, je sais que l'on peut penser que je suis froid. Ceux qui me connaissent vraiment (c'est à dire très peu de personne en-dehors de ma fille) savent que je porte juste un masque d'indifférence pour me faire obéir et respecter. Comme tout être humain normal, je ressens les émotions, mais il est mieux de paraître ainsi afin de montrer mon autorité et d'effrayer les autres. En plus de cela, je ne suis pas le chef des mangemorts pour faire régner la magie noire sur le monde, juste pour montrer à tous les sorciers la grandeur de mon père et du groupe qu'il a créé. Je ne suis également pas si cruel que cela, je suis la main de fer dans le gant de velours en quelque sorte. Cependant, si l'on me trahit ou que l'on ne me satisfait pas du tout, je peux me montrer violent voire sadique.

Comme vous pouvez donc le voir, je suis parfaitement maître de mes émotions, même envers ma fille : si je suis fier d'elle, je ne le lui montre que très peu, même si elle sait très bien ce que je pense d'elle. Mon occlumencie et ma légimencie peaufinent le tout.

IL ETAIT UNE FOIS ...
Je ne suis absolument pas du genre à parler de moi, surtout de ma propre histoire vous savez. Pour vous, je peux le faire mais je vous promets que, si vous en divulguez la moindre miette, ma vengeance sera glaciale et peu agréable pour vous.

Avant de parler du début de ma propre vie, je vais vous parler de mes parents, en commençant par mon père, Tom Elvis Jedusor. Vous le connaissez bien plus sous le nom de Lord Voldemort, cela va sans dire. Il n'y a donc aucun intérêt à raconter toute sa vie, juste la rencontre avec celle qui devint ma mère. A l'époque, mon père se trouvait en Albanie, dans sa quête dangereuse à la recherche de la magie noire, faisant de nombreuses expériences si sombres que peu d'autres personnes les firent. Ce fut à ce moment qu'il rencontra Virginie Leroy. Cette jeune femme venait de France, mais avait fui le pays avec ses parents suite à la traque anti-sorciers de cette époque. Aussitôt, elle tomba sous le charme de ce jeune homme de presque trente ans si sombre et mystérieux. Faisant de lui son maître, elle obéit à tous ses ordres, qui comprirent entre autres le fait qu'elle porte son enfant et qu'elle passe en Ecosse, dans une propriété qui appartiendrait à Kieran dès sa majorité. Enfin, ma mère ne devait absolument pas dévoiler son identité avant que je ne sois prêt.

Je naquis donc ce soir d'Halloween qui fut froid et assez agité. Ma mère eut d'ailleurs des difficultés durant l'accouchement, vu que j'étais un beau bébé, bien constitué et fort. Au début, je ne comprenais pas pourquoi je n'avais pas de père, mais les discussions à son sujet étaient toujours interrompues volontairement, comme si son identité dérangeait. Mes grands-parents ne semblaient pas avoir de réelle affection pour moi, et ma mère me considérait souvent avec horreur, comme si je lui rappelais une erreur du passé. Cela ne me gênait cependant pas, comme le fait de ne pas avoir d'amis. Après tout, étant enfermé au manoir à cause d'un sortilège inconnu, je ne voyais pas de cas contredisant mon expérience de la vie, je jugeais donc ceci comme normal. Du coup, je m'adaptais en visitant de fond en comble le manoir, à l'intérieur comme à l'extérieur, et je vivais plutôt bien ma solitude.

Lorsque j'eus 4 ans, ce fut ma mère qui commença à m'apprendre la lecture. Contrairement à ce que vous pouvez penser, les premières lectures ne furent pas des contes ou autres lectures enfantines, mais des livres sur la pureté du sang, sur l'histoire du monde magique et sur l'autorité que l'on doit imposer aux autres. Ce fut le début de mon endoctrinement dans le monde sombre des Mangemorts. Ce fut également vers cet âge-là que j'eus la première manifestation de ma magie : voulant attraper un livre situé trop haut pour moi, il vola jusqu'à moi sous les yeux de ma mère. Je crus que ce fut l'un des rares fois où elle semblait contente de moi. Cependant, plus le temps passait et plus je comprenais que je n'étais pas une personne comme les autres : j'étais un sorcier qui devait être caché aux yeux des autres, dont l'existence ne devait en aucun cas être dévoilée. Ce fut également à cette époque que je découvris que j'étais Fourchelang, sans comprendre cependant la porté de ce don : ainsi, je pensais juste être capable de me faire obéir des serpents se baladant dans le parc, rien de plus.

Je ne reçus aucune lettre de l'école de Poudlard ou d'ailleurs, mais cela ne me parut pas étrange, n'ayant pas forcément entendu parler de ces lieux de scolarité. Mon éducation, je la faisais dans le manoir. Mon intelligence me permettait d'aller assez vite d'ailleurs, ainsi que d'étudier la magie noire. A 14 ans cependant, mon petit quotidien se modifia : je fis un rêve une nuit, ou plutôt un cauchemar. Je ne me rappelais pas de son contenu, juste que j'avais hurlé dans mon lit et qu'un nom, un seul m'était resté : Voldemort... Depuis ce moment, je pus sortir du manoir pour me balader dans le village voisin. Ce n'était guère plus, mais cela me suffisait largement.

Maintenant, je pouvais me renseigner sur le reste du monde sorcier, et ce fameux nom de Voldemort refit surface. A l'époque, il commençait seulement à faire surface mais effrayait déjà les gens par la cruauté de ses mangemorts. En recoupant ces informations avec l'histoire de ma famille, je parvins à une conclusion simple mais qui révéla le secret de ma naissance : j'étais le fils de Voldemort. Ma mère eut du mal à me l'avouer, et je dus même la menacer du Veritaserum pour qu'elle avoue tout, de la rencontre à ma naissance. Cependant, je ne la voyais plus que comme une personne faible, qui s'était juste laissée dominer plus forte qu'elle, surtout après avoir entendu qu'elle le considérait comme le maître des sorciers. A vrai dire, si j'étais fier d'être le fils d'un sorcier si puissant, je le considérais déjà comme mort, ou en voie de l'être.

Pour rattraper tout cela et peut-être penser à autre chose, je me plongeais encore plus fortement dans mes études. Sans que je ne sache par quel stratagème ce fut possible, je pus même passer mes BUSES et mes ASPICS au manoir, les réussissant assez haut la main. Contrairement aux autres élèves, après tout, je n'avais que cela à faire, n'est-ce pas ? En parallèle, mon apprentissage de la magie noire continuait, tout comme mon intérêt envers les autres formes de magie. Ce fut à cette période que j'appris l'occlumencie, puis la légimencie d'ailleurs. Enfin, un jour, je me retrouvai seul au manoir, suite à la mort de ma mère lors de mes 18 ans : j'eus donc à gérer tout le domaine, tâche dont je m'acquittais brillamment.

Depuis ma première sortie au village, une des filles m'intéressait, Mary Dawson. Ce n'était qu'une boutonneuse à l'époque, mais elle avait déjà de la répartie, comme pouvait en témoigner notre premier rencontre. Vu qu'elle ne m'avait jamais vu auparavant, elle m'avait dit exactement "D’où tu sors, toi ? On ne t’a jamais vu. Tu ne viendrais pas du manoir là-haut ? Tu n’as pourtant pas l’air d’un vampire. On dit le domaine maudit.", question à laquelle j'ai répondu que je venais bien de ce domaine, qui était bel et bien maudite. Elle était intelligente déjà, et nous finîmes par devenir amis, même si elle partait étudier à Poudlard, chez les Serdaigle elle aussi. Le temps passait et elle devint une jolie jeune femme médicomage à qui je demandai la main, alors que j'étais âgé de 28 ans. Si jamais elle ne connut mon passé, nous nous aimions tout de suite et nous fûmes le plus heureux des couples, puis la plus comblée des familles à l'arrivée de Maïwenn. Cependant, ce petit bonheur s'effrita légèrement lorsque la femme de ma vie mourut d'une dragoncelle foudroyante, alors que j'avais 40 ans et Maïwenn 11 ans.

Au lieu de me refermer sur moi-même ou de repousser Maïwenn qui me rappelait tant Mary, je m'occupais d'elle, lui enseignant la magie et cultivant son goût de la découverte. Pourtant, je la voyais petit à petit se renfermer sur elle-même, et cela me chagrinait. Pour tenter de l'occuper et lui faire penser à autre chose, je lui appris des disciplines plus difficiles comme la légimencie, l'occlumencie, voire la magie noire que ma fille avait commencé à approcher. Nous étions donc très proches, même si nous n'étions pas du genre à parler de nos ressentis et de nos pensées intimes.

L'année 1998 fut celle où tout changea, plus particulièrement un soir de mai. Elle fut assez horrible, avec l'impression que l'on m'arrachait une partie de moi et je hurlais, comme si j'avais été possédé. Je compris ainsi, en plus des informations que j'eus, que mon père était mort, et que j'étais maintenant libre. Pour Maïwenn en priorité, je décidais de partir en Grande-Bretagne, l'inscrivant à Poudlard où elle fut accepté chez les Gryffondor, le tout après avoir passé le test d'aptitudes haut la main. De mon côté, j'avais à reformer l'œuvre de mon père, et les journées furent longues de courriers envoyés par hibou.

Quatre ans ont passés ... Le monde de la magie a enfin compris qu'ils allaient devoir s'y faire, les mangemorts étaient vraiment de retour ! Après avoir déstabiliser les aurors en attaquant régulièrement des endroits insolites, je venais enfin de me hisser à une bonne place. Obtenir le poste de directeur de la coopération magique était parfait pour cacher mes "activités illicites". Grâce à ça, j'étais aux premières loges pour savoir ce que le ministre préparait pour intercepter mes mangemorts et ainsi je pouvais agir rapidement. Mais il allait falloir que je passe à la vitesse supérieure. Il en était assez de nous prendre pour des guignols ou des pauvres fans de Voldemort prêt à tout pour se faire entendre, bientôt tout le monde n'aura plus qu'un nom à sa bouche : Aegnor !

۞ PRÉNOM OU PSEUDO : Stéphanie/Roxy
۞ AGE DU JOUEUR : 32 ans
۞ VOTRE AVIS SUR LE FORUM ? Encore plus classe que l'ancien ♥.♥
۞ COMMENT L'AVEZ-VOUS TROUVER ? Je l'ai créé
۞ PRÉSENCE SUR LE FORUM : 6/7 (faut bien un jour de repos quand même ^^)
۞ UNE REMARQUE ? Longue vie à HdT !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Kieran T. Leroy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Mai] Byul Leroy
» Présentation Hélène Leroy [validée]
» Pierre Leroy - Gendarmerie Nationale-
» (03) Forget the sorrow And I can be on the last train home || Blue & Felix & Kieran
» Arrête-moi si tu peux [Pv Sarah Mann & Leroy Jethro Gibbs]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Héritier des Ténèbres :: Vous et les Autres :: Présentation et Validation :: Fiches Validées-