RSS
RSS



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Une affaire classée de plus [Jarod]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Une affaire classée de plus [Jarod]   Dim 12 Oct - 12:06

Niveau Deux, Département de la Justice Magique
Ministère de la Magie
Angleterre, Londres
Mardi 1er octobre 2002 dans les couloirs
Ft Jarod Goldsmith





Comme d’habitude, la jeune Greengrass prend son service à heure fixe après s’être assuré que son fils est à l’abri. Mais la jeune mère est assez maligne pour avoir posé des sortilèges anti-intrusion chez elle tandis que son fils a été confié à quelqu’un de confiance qu’elle tait. Il le faut bien vu que son mari travaille à Poudlard et qu’elle travaille au Ministère. En poste depuis plusieurs heures, elle portait la tenue obligatoire de ceux qui travaille dans sa branche. Portant la longue robe noire mais sans le chapeau, elle était assise au bureau de son tuteur avec lequel elle travaillait sur une affaire délicate. En effet, il essaye de la former à connaître toutes les lois qui régit sur le monde magique afin qu’elle soit polyvalente et pour le moment, elle arrivait à se débrouiller sans mal. Il faut dire qu’elle a toujours été appliquée dans tout ce qu’elle a fait et c’était son point fort lorsqu’elle était à Poudlard. Elle n’était pas la meilleure mais elle assurait ses arrières en ayant de bonnes notes dans toutes les matières. Préférant l’histoire de la Magie au reste, elle s’est dit qu’elle se verrait bien dans ce domaine. Et cela s’est produit. Cela fait maintenant deux ans qu’elle travaille au Magenmagot comme stagiaire et elle n’a pas à se plaindre de ses conditions de travail. Bon d’accord, elle a eu quelques mois de repos avec la naissance de son fils mais elle s’est bien rattrapée depuis. Astoria n’est pas du genre à se laisser aller, bien au contraire. C’est quelqu’un d’actif et de débrouillard qui a souvent montré qu’elle n’avait pas forcément besoin de tuteur pour avancer. Au fil du temps, elle a su s’adapter aux exigences de son formateur. C’était important.

Assise aux côtés de son tuteur, elle évoquait avec lui les détails du dernier dossier qu’ils venaient de clore. Souriante et contente, elle avait cette fougue que son tuteur n’avait plus, bien trop proche de la retraite que de la jeunesse. Mais il est sérieux car dans quelques temps, ce sera son tour d’abandonner son poste pour profiter de sa vie et de sa famille. Et quel honneur de former des avocats avant son départ. Mais c’est un détail que la blondinette ignore encore. Levant les yeux vers l’horloge, elle montre un sourire en coin avant de se lever et de prendre son chapeau pour le placer sur sa tête.  Même si c’est encore une stagiaire, elle commence peu à peu à s’imposer sur le Magenmagot comme étant avocate du ministère représentant un des piliers de la justice. Car oui, les avocats sont des piliers de la justice et leur soif de compréhension est telle qu’ils sont capables de découvrir la vérité. Et c’est une chose que la dame des vingt-huit est capable de faire et elle ne fait sans scrupule. Par le passé, elle a fait éclater la vérité sur sa famille et elle a refusé de suivre sa sœur et son père dans une guerre qui avait déjà décimée la famille. Aujourd’hui, la paix est revenue mais la guerre a laissé des marques invisibles sur chaque être ayant participé. On ne guérit jamais complètement de ce qui est gravée dans le fin fond de son être. Et non, elle n’a pas oublié ce fameux deux mai mille neuf cent quatre-vingt-dix-huit et elle n’est pas prête de l’oublier. Cela représente beaucoup pour la jeune femme qui a réellement pu prendre ses propres décisions. Mais elle a dû avancer avec cette peur au ventre… Maintenant qu’elle avait rognée sa famille, elle savait que son père et sa sœur vont chercher à se venger. Mais quand ? Voilà ce qu’est sa plus grande crainte actuellement…

Mais la jeune mère a beaucoup de ressources et sa position de femme la plus riche du Royaume-Uni lui confère beaucoup de facilité… Elle n’expose pas sa richesse mais elle ne s’inquiète pas pour son fils et son actuel vie. Il est vrai que l’argent ne fait pas tout mais elle reste quelqu’un d’humble pour un sang pur relativement riche. Ce point est une force qu’elle affiche de jour en jour sans jamais craindre de représailles. Oh non, personne ne lui fera changer d’avis… On pourra peut-être lui imposer quelque chose mais elle gardera cet esprit qui lui soit propre. Elle a aujourd’hui une vingtaine d’année et elle s’est épanouie depuis ses deux dernières années. Elle était opprimée et elle a su prendre son courage à deux mains et s’opposer fermement à sa famille. C’est très difficile surtout quand on les aime mais elle avait réussi et cela a été sa plus grande décision et sa libération. Sourire aux lèvres, elle quitte le bureau de son tuteur afin de se rendre dans la salle de jugement numéro quatre où se trouvait une de ses affaires. Elle était en avance mais elle préfère ça. A ses côtés se trouve son tuteur qui lui expliqué qu’il compte la laisser faire tout le long du procès. Confiante, elle le remercie avant de passer l’entrée du regroupement des salles du Magenmagot. Elle connaissait son dossier et elle n’a pas peur d’affronter la haute magistrature. Oh que non… Ce n’était qu’un commencement pour elle et elle le savait. Prenant place auprès du siège de l’accusé, elle se met à discuter avec son client essayant de le rassurer un peu et elle a pris le temps de se présenter comme étant Maître Greengrass et non pas maître Lestrange. Pourquoi ? Parce qu’elle sait que ce nom fait peur et elle ne veut pas faire peur à son client. Restant elle-même, elle attend alors que la cour se manifeste. Et en arrivant, elle se met debout face à eux pour lever sa main droite et exécuter le serment obligatoire avant chacun des séances du Magenmagot. Saluant tout le monde, elle termine son serment et elle finit par rejoindre son client tout en suivant l’affaire. Il s’agissait d’un citoyen qui avait usé de la magie sur un moldu pour le tuer. Enfin, soi-disant.

La séance dura un peu plus de quatre heures où la stagiaire s’attelle aux détails dont un qui la frappe. Si le sorcier est accusé d’avoir utilisé le sort de mort sur un moldu, comment se fait-il que sa baguette ne montre aucune trace ? Comment le sait-elle ? Elle a interrogé celui qui a examiné la baguette rattaché au département des sortilèges du Ministère. Ce fut ce détail qui lui permit de retourner la balance en la faveur de son client et d’elle-même au passage. Mais la jeune Astoria va plus loin dans son interrogatoire en demandant le dernier sortilège retenu par la baguette. On lui répond qu’il s’agit du sortilège de mutisme. Se tournant alors vers son client, elle lui demande quand il s’est servi de ce sort et sur qui. Face à cette question, le client lui révèle la vérité et elle appelle la personne qui a été victime de ce sort qui confirme alors la véracité des faits. C’est tout bon, et elle peut crier victoire car moins de vingt minutes après la fin des interrogatoires, le Magenmagot estime que son client est innocent. Soulagée, elle va alors libérée son client et lui rendre sa baguette comme l’exige la loi. C’était terminé et elle n’avait plus qu’à passer à autre chose. Rejoignant son tuteur, elle semble garder son sourire et elle le remercie pour sa confiance. Astoria est donc heureuse d’avoir rendu la liberté à un innocent. La salle se vide et son tuteur la laisse afin de ranger les affaires. Posant son chapeau, elle se frotte les yeux en lâchant un immense soupir. Elle allait pouvoir passer à autre chose. Reprenant un peu de calme pendant quelques minutes, elle reprend ses affaires avant de quitter la pièce sans réaliser qu’une personne se trouvait non loin d’elle. Quelqu’un qui l’avait déjà aidé par le passé et qui semble tenir son poste permanent au sein de la cour.



Dernière édition par Astoria G.-Lestrange le Mer 24 Déc - 20:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Re: Une affaire classée de plus [Jarod]   Dim 19 Oct - 17:49

Contrairement à la plupart de ses confrères du Magenmagot qui, comme lui, n’exerçaient pas d’emploi au Ministère en dehors de leurs fonctions dans cette auguste assemblée, Jarod préférait arriver très tôt sur place. L’homme d’affaires se rendait au Ministère environ trois à quatre heures avant l’audience à laquelle il devait assister, pour deux raisons principales. La première se résumait aux modifications « fortuites » des horaires d’audiences, parfois avancées de deux ou trois heures et pour lesquelles les membres du Magenmagot n’étaient parfois prévenus que trop tardivement, ce qui les empêchait d’être présents pour voter. Occupant un bureau situé au deuxième étage du Ministère, où se trouvait le Département de la Justice Magique, il avait demandé à sa secrétaire de se lier d’amitié avec le greffier d’audience afin d’être immédiatement informé d’un éventuel changement d’horaire. Jusqu’ici, cette stratégie s’était avérée payante, Goldsmith ayant pu assister à trois séances mystérieusement « avancées » que nombre de ses collègues avaient ratées.

La seconde raison consistait tout simplement à avoir le temps nécessaire pour relire les éléments du dossier, qui étaient mis à la disposition des membres du Magenmagot lorsque les Aurors ou officiers de police magique avaient terminé leur enquête. Bien qu’il les ait souvent déjà lus dans les jours précédant l’audience, Jarod préférait se rafraîchir la mémoire pour ne pas avoir à consulter ses documents en pleine audience et pouvoir ainsi davantage se concentrer sur l’attitude du plaignant ou de l’accusé, et sur le plaidoyer de son avocat.

Cette séance en particulier s’avérait d’autant plus intéressante qu’il avait eu vent que le témoin de la défense ne serait autre que Mme Astoria Lestrange, une avocate stagiaire qui avait fait preuve d’un indéniable potentiel, tant au cours des audiences précédentes auxquelles elle avait participé que dans les questions qu’elle n’avait pas hésité à lui poser sur des dossiers financiers relativement complexes sur lesquels elle travaillait.

Vêtu de la robe noire caractéristique des membres du Magenmagot, il se mit à relire le dossier de l’accusé avec attention et y passa deux bonnes heures, avant de le refermer. Mettant le chapeau sur sa tête, il se dirigea d’un pas détendu vers la salle de jugement numéro quatre. Avec vingt minutes d’avance, la salle n’était encore qu’à moitié remplie mais Maître Lestrange était déjà présente, assise auprès de son client et lui parlant à voix basse, avec une expression rassurante. Goldsmith prit place dans l’hémicycle, se plaçant sur le côté. Il trouvait cela vraiment archaïque que leurs sièges ne soient pas équipés de tables de travail, ou à défaut des tablettes rabattables, ce pourquoi il s’était fait remarqué dès sa première séance au sein de l’assemblée en conjurant une sorte d’écritoire sur lequel il posait son dossier et où il pouvait écrire ses notes.

Il n’en eut guère besoin aujourd’hui. Astoria Lestrange mena son plaidoyer d’une main de maître, commençant par mettre le doute dans l’esprit des juges en expliquant que le dernier sort employé par le sorcier n’était pas un sortilège de mort mais un sortilège de mutisme, et en faisant témoigner ensuite la personne qui avait été la cible du sort en question. Certes, l’accusé aurait pu utiliser une autre baguette pour perpétrer son crime mais du moment qu’il y avait un doute raisonnable quant à sa culpabilité, ce dernier ne serait pas jugé coupable. Ce serait aux enquêteurs de la police magique de vérifier cette piste, le dossier étant automatiquement réouvert dans ce genre de cas. Jarod vota donc tout naturellement avec une majorité de ses pairs pour l’acquittement.

La salle se vida progressivement et l’homme d’affaires s’arrêta à quelques mètres de la jeune femme, celle-ci finissant visiblement de ranger ses dossiers, demeurant seuls dans la salle d’audience vide. Il lui adressa alors la parole, un sourire aux lèvres.


- Un procès rondement mené, maître Lestrange. Permettez-moi de vous féliciter pour votre plaidoyer, et plus encore pour votre travail d’investigation.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Re: Une affaire classée de plus [Jarod]   Mer 24 Déc - 20:37

Niveau Deux, Département de la Justice Magique
Ministère de la Magie
Angleterre, Londres
Mardi 1er octobre 2002 dans les couloirs
Ft Jarod Goldsmith





Ca y est... C'était terminée et elle semble soulagée que cela soit terminée une bonne fois pour toute... Cela faisait des mois qu'elle préparait la défense de ce dossier et bien qu'elle soit encore qu'une simple stagiaire, elle montre encore une fois qu'elle a pleinement travaillé son sujet. C'est donc dans le soulagement qu'elle apprend que le jury a voté en sa faveur... Ce qui veut dire que son client est libre et gracié. Elle porte peut-être le nom de Lestrange mais elle prouve que le nom ne fait pas la personne. Car oui, elle est marié à un Lestrange mais est-ce que cela fait d'elle une mangemorte ou une sanguinaire ? Elle est loin de tout ça et elle n'a jamais été pour les mangemorts comme elle n'a jamais été sanglante. Affaires en main, elle se demande ce que lui réserve son tuteur maintenant qu'elle était arrivée au bout de ce dossier là. Dans le fond, elle avait hâte d'en démordre de plus en plus chaque jour afin de montrer que malgré son nom de mariage et de jeune fille, on peut être différent des différentes rumeurs qui traverse le monde magique. Elle avait fait ce qu'elle devait faire. Le but de la justice n'est pas d'envoyer n'importe qui à Azkaban mais bel et bien de condamner ceux qui sont réellement responsable. En immisçant le doute, elle a déclenché le processus d'acquittement. Autant dire qu'elle s'en sort très bien car à chacune des affaires qu'elle a traitée, elle s'est montrée relativement efficace. C'est là, la Magie qu'elle est capable de créer avec juste des mots et une pensée propre.

Tandis qu'elle rangeait ses affaire, elle entend une voix et elle avait posé son chapeau sur la chaise où elle était assise un peu plus tôt durant la séance. Elle n'aime pas les chapeaux et elle n'a jamais aimer. Même le Choixpeau ne l'a tentait même pas. Pourtant, ce vieux morceau de chiffon était là juste pour la répartir pour ses sept années d'étude mais elle n'a jamais été très fan de ça. Durant les buffets de fin d'année, alors que la Coupe des Quatre Maisons était rendue, elle ne l'avait jamais sur la tête mais elle le lançait avec les autres lorsque sa maison l'avait gagné. Pour être honnête, ce n'était pas vraiment ce genre de « compétition » qui l'intéressait. Elle avait bien d'autre problème à régler que ça mais cela lui rappelle forcement de bons ou de mauvais souvenirs. Cependant, elle n'est plus aussi perturbée qu'avant puisqu'elle a assume son passé tumultueux surtout celui de la séparation avec sa famille de manière définitive. Car c'est ce passage qui a véritablement changé toute sa vie... Et sans ce passage, elle serait aujourd'hui une personne portant la marque sur son bras.... Chose qu'elle refuse. Maintenant, elle a une famille : un mari qu'elle aime plus que tout et leur premier né, preuve que leur amour est très fort... Et c'est cette famille qu'elle doit protéger de toute sa force et de tout son courage... Manifestant un sourire, elle regarde la personne qui lui a parlé et elle reconnaît une personne qui l'a aidé autrefois et qui l'aide encore aujourd'hui lorsqu'elle en a besoin. « Je vous remercie, monsieur Goldsmith. Je n'allais pas laisser mon client se faire condamner pour quelque chose qu'il n'a pas commis …  ». Ce sourire franc, tout le monde le connaissait au département de la Justice Magique. Elle était connue pour être toujours souriante et volontaire. En tant que stagiaire, elle aimai travailler sur les sujets qui touchent de près ou de loin aux lois. Pour un futur avocat comme elle, comprendre toutes les lois et les transcrire de manière à ce qu'elles deviennent compréhensible pour tous est une chose essentielle qu'elle ne peut pas taire. De plus, elle aime ce métier et bien que cela puisse gêner, elle n'a pas honte d'avoir choisi cette voie si particulière qui est celle de la justice et du magenmagot. Reprenant son rangement, elle referme sa sacoche avant de prendre de nouveau la parole à son interlocuteur.  « Je vais pouvoir me concentrer sur autre chose maintenant. Alors, Monsieur Goldsmith, comment allez-vous et comment se porte vos affaires ? ». Il faut bien un sujet de discussion pour entamer le tout. Il était venu la voir pour la féliciter alors autant qu'elle entame une vraie discussion. Attrapant sa sacoche, elle prend son chapeau dans la main et elle invite son collègue à la suivre. Souriante, elle n'hésite pas à lui demander s'il désire boire un café. Il n'y a pas de mal et elle va elle aussi prendre une petite pause pour se vider la tête. Maintenant que l'affaire est close, elle peut tout mettre de coté pour s'occuper de son prochain dossier. Connaissant son tuteur, elle sait qu'il doit déjà avoir le dossier idéal pour la pousser à progresser. Et de toute façon, elle était là pour ça et elle espère bien décrocher son diplôme de manière officielle afin d'être titularisée. C'est tout ce qu'elle demande...

Quittant la salle d’audience avec Jarod, elle marche calmement à ses côtés en attendant une réponse à son invitation. Il n'y a rien de mal là-dedans mais malgré qu'elle soit encore méfiante, elle peut quand même s'accorder une pause en la compagnie d'un collègue de travail même si elle ne le voit pas souvent.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Une affaire classée de plus [Jarod]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Une affaire classée de plus [Jarod]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Gianni (RP: Nom connu) - HT - Double tentative de révolte - 21/02/1462 (Affaire classée)
» Le futur d''Haiti selon l''homme d''affaire Mike Spinelli
» Haïti-Justice : L’affaire des 200 enfants empoisonnés bientô
» Interdiction de depart dans le cadre de l'affaire Socabank
» Le rapport sur l'affaire de drogue a Tiburon disponible...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Héritier des Ténèbres :: Accueil :: RPs terminés / abandonnés-