RSS
RSS



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Titre entre 10 et 255 caractères. [PV Alysse]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Jack Fitzgerald
ϟ Messages : 45
ϟ Gallions : 592


MessageSujet: Titre entre 10 et 255 caractères. [PV Alysse]   Mer 15 Oct - 13:32

La camionnette s'arrête dans un bruit de métal torturé et de plaquettes de frein plus vieilles que toi, un peu au large de pré-au-lard. Ma fratrie vit dans le coin, quand ils sont pas à Poudlard ou barré à chercher des bijoux maudits. Du coup je viens souvent, j'ai mes petites habitudes. Comme pas garer mon tas de merde trop près de leur joli maison, ou du village en général. Un peu de hors piste pour arriver au milieu des arbres. Je saute souplement du poste de conduite, mes bottes s'enfoncent dans l'humus un peu humide. Y a encore des traces de pneu de mon dernier passage, avant les vacances d'été. J'aime bien profiter des sorties de pré-au-lard pour voir ma fratrie encore scolarisée plus souvent. Les vacances c'est pas assez, et si j'avais l'esprit méfiant j'dirais que Acturus a tendance à les éloigner de moi pour des prétextes à la con. Mais j'le dirais pas. C'est mon petit frère adoré, il me planterait un poignard dans le dos que je le trouverai toujours mignon, j'y vois encore de la rébellion d'adolescent complètement inoffensive. Quand il a sa petite bouille de constipé j'ai envie de lui faire un câlin.

Avant que Bébé Soeur arrive, je m'occupe du ravitaillement. Genre avoir de la vraie bouffe, en quantité et qualité, pour nourrir dix personnes. Et des bonbons. Je sais que par rapport à leur jolie maison, ma camionnette fait un peu daubée du cul, donc je complexe et j'achète/vole un million de connerie pour essayer de rattraper ça. Et je passe ma journée à faire la cuisine, le ménage, ce genre. Je m'embête pas autant pour me nourrir moi. Peu de légume dans mon régime alimentaire, et les bonbons... ben j'ai passé l'âge. Les bonbons pour les adultes, c'est toutes ces bouteilles vides qui traînent partout dans mon sillage. J'arrive à me débarrasser de presque toutes, et à en finir avec l'odeur d'alcool rance qui flotte dans l'air et sur mes vêtements – mais comme j'ai jamais bien maîtrisé les sorts ménagers, maintenant ça sent le chèvrefeuille. Inexplicablement. J'en demandais pas tant.

Bref, tout ça pour expliquer que j'ai passé toute la journée précédant la visite d'Alysse a essayer de me rendre à la hauteur. J'ai même pas bu, checké une énième fois que la pleine lune est bien la semaine prochaine – alors que je le sais très bien. J'lui ai même apporté des cadeau, alors que c'est pas spécialement son anniversaire ou noël. Un doigt humain avec encore du vernis et une bague dessus. Je l'ai retrouvé euh... entre mes dents, en quelque sorte. J'ai eu un mal fou à décoincer la bague de ma pré-molaire, c'était un scène bien dégoûtante, fais moi confiance. Elle sent la magie, mais j'ai pas été foutu de découvrir ce qu'elle faisait. Je l'ai même mise, pour voir – réaction complètement stupide -, il s'est rien passé. Elle attire peut être les loup-garou, ceci expliquant cela. En tout cas elle est jolie.

Donc le lendemain, le jour J, j'attends Alysse en ramassant des champignons. Y en a plein de sympa dans ce coin là et j'arrive pas à rester immobile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Alysse C. Black
ϟ Messages : 151
ϟ Gallions : 594


MessageSujet: Re: Titre entre 10 et 255 caractères. [PV Alysse]   Mer 15 Oct - 14:48






Titre entre 10 et 255 caractères.





Le week-end... Alysse adore la fin de semaine. C'est le seul moment où elle a le droit de parcourir le chemin qui la sépare de Pré-au-Lard, le village le plus proche de l'école. C'est là qu'est sa maison, et donc son frère, Arcturus. La plupart du temps elle va le voir, se balade avec Phinéas et fait quelques courses avec une amie. Mais là c'est différent... Jack est dans le coin.

Il vient de temps en temps histoire de les voir, elle et ses frères, mais déjà il ne peut pas toujours, et puis il a une vie quoi, et là ça fait un moment. Il est venu avant les vacances, mais ils n'ont pas pu se voir depuis... Alysse a été un peu occupée pendant ces petits mois de toute façon et Jack... ben il vit sa vie rythmée par les cycles de la lune. D'ailleurs en pensant à ça, Alysse prend son agenda lunaire et vérifie qu'on n'est pas en pleine période de "règles" pour Jack. Il est assez irritable durant ces moments là et elle doit prendre des pincettes... mais non, c'est bon. Parfait.

Du coup elle se prépare. Tant qu'à faire, autant se montrer sous son meilleur jour hein, même si c'est son frère, après tout elle ne le voit pas souvent et garde de très bons souvenirs de lui de quand elle était petite. Il avait toujours des histoires très drôles à lui raconter, à base de loups déchiquetant des victimes innocentes en mettant du sang et des morceaux de chair partout et tout... un régal quoi ! Elle s'attache les cheveux pour une fois. Elle sort de l'école non ? Alors autant en profiter pour assumer ses tatouages ! On ne les fait pas pour qu'ils soient invisibles à vie quand même ! Du coup histoire de ne pas faire de jaloux, elle enfile un débardeur assez court pour qu'on voit son ventre et son dos. Entre ses cheveux et son haut, on voit nettement les armoiries de la famille Black tatouées au bas de son dos, le loup noir juste en dessous de son nombril, le serpent enroulé autour d'une branche de ronce juste derrière son oreille gauche et le vif d'or à l'intérieur de son poignet gauche... mais bon celui-là on le voit dés qu'elle ne porte pas de manches longues. Histoire d'aller avec le reste, elle enfile un vague jean taille basse assez vieux pour avoir des trous au niveau des deux genoux, mais elle aime bien, une paire de pompes standard et hop ! La voilà partie. Bon, bien sûr elle porte aussi le collier que lui a offert Arcturus quand elle a été admise à Serpentard : une longue chaîne en argent sur laquelle pend le blason de la maison de Salazar, en argent aussi, serti d'une grosse émeraude qu'il a sans doutes enchantée avec un sort de protection quelconque, le connaissant.

Phinéas vient la chercher pour l'entrainer avec lui et ses potes boire un coup à Pré-au-Lard. Elle fait le chemin avec eux mais les laisse en plan dés qu'ils sont arrivés en expliquant qu'elle doit voir Jack. Phinéas promets qu'il les rejoindra plus tard et qu'il préviendra Arcturus, mais Alysse veut le voir MAINTENANT. Alors elle y va... celui qui empêchera Alysse de voir ses frères n'est pas encore né.

Elle sautille joyeusement jusqu'à leur lieu de rencontre habituel, comme une gamine à qui on a promis le parc d'attraction... mais ne le voit pas en arrivant. Elle cherche un peu et finit par l’apercevoir un peu plus loin, penché vers le sol, surement en train de ramasser un truc. Elle court vers lui, pensant quand même à ranger son collier dans son débardeur histoire de ne pas le brûler et, dés qu'il se redresse, elle lui saute au cou... littéralement... comme dans les films je veux dire, quand on prend son élan pour sauter, qu'on entoure le cou de l'autre avec ses bras et qu'on a pas les pieds qui touchent par terre... ben voilà, pareil. Une fois comme ça elle lui plaque un énorme bisou bien sonore sur la joue et enfouit son visage contre son épaule.


- Iiiiiih ! Jaaaaack ! Ça fait longtemps ! Me laisse plus toute seule autant de mois !

Et hop ! Re-câlin. Alysse adore les câlins, si elle s'écoutait elle en ferait toute la journée... à ses frères hein, pas à n'importe qui non plus, faut pas charrier...
© Jawilsia sur Never-Utopia






Dernière édition par Alysse C. Black le Jeu 16 Oct - 16:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heritierdestenebres.com/t295-alysse-ou-les-faces-vexe
avatar
Jack Fitzgerald
ϟ Messages : 45
ϟ Gallions : 592


MessageSujet: Re: Titre entre 10 et 255 caractères. [PV Alysse]   Mer 15 Oct - 15:32

J'étais en train de gravement considérer un petit champignon pointu sans parvenir à déterminer si il est comestible ou hallucinogène, quand soudain cinquante kilos de fille énervée me sautent dessus. Comme dans les films, je la soulève de terre pour la faire tournoyer pendant qu'elle s'accroche à mon cou. Je sens l'odeur de ses cheveux et un étrange grognement sort de ma gorge, un son très doux. Ça me fait tout chaud dans le vendre et trembler les genoux, de la sentir là à coté de moi et heureuse de me voir. J'ai pas d'enfant, et je suis à un âge où ça commence à me travailler tout en sachant bien que... bin ça va être difficile quoi. La lycanthropie peut être héréditaire, et je vois pas quel membre du beau sexe voudrait mélanger ses chromosomes avec les miens, surtout en sachant que je vis dans mon véhicule. Donc tous ces instincts trouvent leur exutoire dans mon câlin avec ma petite sœur, tout en laissant un arrière-goût de frustration. Je les ait pas pris en charge quand leurs parents sont morts, déjà. Mais peu importe, c'est pas le moment de penser à ça.

Alysse pousse plein de petits cris pour m'expliquer qu'elle est content de me voir – et moi j'ai un sourire plein de dents pour exprimer pareil – et me ressaute dessus, me permettant de me vautrer à nouveau dans son odeur. Elle n'exprime pas de dégoût envers moi, malgré les couches de vêtements moldus dont je me couvre pour lutter contre le froid – j'ai trop traîné avec eux pour ne pas trouver suspect de porter une robe quand on est un homme. Trois pulls, un jean fait pour un homme plus large des hanches que moi et un blouson en cuir. Et des mitaines. C'est impossible d'empêcher des mitaines de puer.
Pourtant Alysse aussi porte des vêtements moldus et... pas les plus couvrant. Je réalise soudain que Bébé Soeur a passé la puberté, et que des mecs lui tournent peut être autour si elle est habillée comme ça et.... naaaan faut mieux pas que j'y pense, on part sur des terrains très glissant et j'ai une imagination beaucoup trop visuelle pour me lancer là dedans. Surtout que ça me regarde pas et que je veux rien savoir. Jamais.

- Hé hé, moi aussi j'suis content de voir une Princesse. J'étais sur le continent ces temps ci, toutes les filles sont moins mignonnes que toi là bas... Alors euh... ça va ? T'as soif ? Faim ? J'ai plein de trucs dans mon carrosse.

Je la prends par la main pour la gaver et la remplir de boissons sucrée diverses. On sait jamais, si elle tombait d'inanition dans les dix minutes.

- Et tes frère, ils vont bien ? Ils font quoi ? Et l'école tout ça ? La rentrée ? 'fin... les bonnes notes je m'en fous hein... si t'en as pas c'est la faute à tes prof.

En rentrant dans la Jack-mobile j'ai un doute : est ce que j'ai rangé mon matos à rouler ? Apparemment oui, la table basse n'a même pas de miettes de tabac. Y a juste un bol avec des bonbons dedans et des livres que j'ai laissé « traîner » histoire de pas passer pour un gros bouffon. En vrai je lis pas mal. J'ai attendu d'avoir quitté l'école pour m'intéresser à ces affaires là parce que c'est une fois sorti que je me suis rendu compte à quel point c'était utile de savoir se servir d'une baguette. Jamais trop tard pour s'y mettre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Alysse C. Black
ϟ Messages : 151
ϟ Gallions : 594


MessageSujet: Re: Titre entre 10 et 255 caractères. [PV Alysse]   Mer 15 Oct - 16:18






Titre entre 10 et 255 caractères.





En tout cas, il est content de la voir. Enfin c'est normal après tout hein... Alysse est habituée à ce que les membres de sa famille, surtout ses frères, soient contents de la voir... elle détesterait vraiment, vraiment beaucoup que ça change. Manquerait plus que ça ! Qui s'occuperait d'elle ? Qui la bourrerait de sucreries ? Qui lui donnerait des trucs cool tout le temps ? Nan et puis, même si elle est un peu intéressée quelque part parce qu'ils l'ont tous les trois pourrie gâtée toute son enfance, et qu'ils continuent, ben elle les aime. Genre vraiment. Elle se dit régulièrement qu'elle ne pourrait jamais vivre sans eux. Une amie à elle lui a demandé comment elle ferait quand elle serait mariée et qu'elle aurait des enfants... Ben Alysse est restée conne à la regarder comme si elle n'avait pas compris la question. Quitter ses frères un jour ? Même pas en rêve. Et si ils partent d'eux-même ? Facile... elle les retrouve et leur fais bouffer leurs burnes. Non mais sans déconner !

Il respire même ses cheveux à pleins naseaux. Ça fait glousser Alysse comme une débile parce que ça chatouille et que ça lui rappelle un peu Arcturus... ouais enfin de loin. Jack n'a pas DU TOUT le même genre d'envies quand il lui fait des câlins. Mais alors pas du tout. Enfin si elle ne se plante pas... mais elle ne pense pas se planter alors elle ne se pose même pas la question. Nous oui, forcément, parce qu'on a un esprit mal tourné... mais pas Alysse. Elle a que quinze ans merde !

En plus, tous les deux se retrouvent bien dans cette habitude de se faire des gros câlins comme quand elle avait réussi à aligner deux pas depuis pas bien longtemps : elle adore les câlins, et il a pas forcément l'habitude d'en recevoir. Étrangement (ouais c'est super bizarre pour Alysse), les gens ont plutôt l'habitude d'être méfiants envers Jack. Elle-même ne comprend pas du tout ça... elle le trouve cool, gentil, marrant, attentionné et même plutôt beau-gosse en fait. Et lui il a les joues qui grattent, c'est marrant et ça chatouille, il fait très bien les gros-câlin-comme-dans-les-films-de-moldus, il a toujours des histoires géniales à raconter, des trucs à bouffer super sucrés, il sent l'alcool mais ça lui va super bien... et tout et tout quoi !

Elle se laisse guider jusqu'à la Jack-mobile en laissant sa petite main fine dans la grosse papatte de son frère et sautille à côté de lui. Une fois à l'intérieur, c'est comme si elle était chez-elle. Elle se fiche que la maison de son frère se déplace où non. Il aime bien. Ça suffit. C'est presque propre en plus ! Il a fait un effort ! Elle se laisse tomber sur SA place près du bol de bonbons et commence à taper dedans allègrement en l'écoutant déverser son flot de questions habituelles.


- Ben ouais, ça va, rien de bien particulier à raconter là dessus. El' et Phin' vont bien aussi, El' bosse beaucoup en ce moment, chais pas s'il aura le temps de passer mais Phin' a dit qu'il le ferait un peu plus tard, il voulait aller boire avec ses potes avant je crois. L'école ça se passe normalement pour le moment, mais bon ça fait que deux semaines qu'on est rentrés alors on sait jamais...

Elle réfléchit. Quelque chose de croustillant à raconter ? Elle pourrait lui parler d'Arcturus et de... naaaaaaan mauvaise idée... très mauvaise même.

- AH SI !!! J'suis devenue l'attrapeuse de l'équipe de Quidditch de Serpentard !

Elle lui montre son tatouage au poignet.

- Du coup j'ai fais ça, joli nan ? C'est El' qui me l'a fait.
© Jawilsia sur Never-Utopia






Dernière édition par Alysse C. Black le Jeu 16 Oct - 16:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heritierdestenebres.com/t295-alysse-ou-les-faces-vexe
avatar
Jack Fitzgerald
ϟ Messages : 45
ϟ Gallions : 592


MessageSujet: Re: Titre entre 10 et 255 caractères. [PV Alysse]   Mer 15 Oct - 16:50

Je l'écoute raconter sa vie d'étudiante en souriant comme demeuré, assis en face d'elle. Mes frères semblent égaux à eux mêmes. Je suis un peu déçu que Phinéas ait préféré ses potes à ma compagnie, mais pas assez pour lui en vouloir. Ça me fait juste tomber un poids dans la poitrine, un vide, et je suis un peu jaloux mais tout ça se dissipe face au sourire enthousiaste d'Alysse. De toute façon j'ai conscience de réagir excessivement face à n'importe quelle mise à l'écart. Il à le droit de profiter des copains de son âge, le pauvre, surtout qu'à Poudlard il y a pas tant d'occasion de picoler que ça. On est fliqué de partout dans ce truc.
Ma petite sœur me montre son tatouage en l'honneur de sa nomination comme attrapeuse. Je lui prends le poignet pour examiner le travail avec un réel intérêt. On est pas le frère d'Arcturus sans finir par s'intéresser à ces choses là. Les miens sont beaucoup moins jolis, mais je m'en fiche. Ça leur donne de la personnalité.

Aaaah, félicitations. J'ai jamais été doué à ces trucs là. Très joli tatouage en tout cas, tu diras à ton frère.

J'arrive pas à me tenir sur un balais sans me coincer les couilles à cause du manche à un moment ou à un autre, déjà. Un copain m'a fait monté sur un hypogriffe une fois, j'ai nettement préféré. C'est tout doux les plumes. J'aimerais bien avoir une bestiole marrante dans ce goût là.

- Tu veux manger un vrai plat ? J'ai fait un rôti de bœuf, avec des vrais légumes dedans et tout, et le fondant au chocolat de maman. Dis je d'un air dégagé comme si je passais quatre heures à faire la cuisine tous les jours et que c'était rien du tout. Si elle repart pas avec deux kilos en plus, c'est que j'ai foiré ma journée. Je lui mets aussi de la Bièrraubeure sous le nez. Jamais pu blairer ça, puis pour faire sa crise d'adolescence c'est très minable, mais je préférerais me bouffer les mains plutôt que de donner de l'alcool à Princesse. Je profite aussi d'être debout pour trifouiller mes placards et lui donner son cadeau. Bon, comment on peut en venir à offrir des doigts humains à sa sœur ? Ben... lors de ma jeunesse insouciante, avant que j'aille à Azkaban, je lui ai offert une oreille séchée pour faire une blague de mauvais goût. Elle a hurlé de joie, et jamais une poupée qui parle ou je sais pas quelle saloperie l'a mise dans cet état. J'étais tellement content de moi ! En plus sur la-dite oreille, il y avait un bijou avec un enchantement d'Alégresse Perpétuel qui valait bien dans les vingt gallions. Depuis quand je trouve un morceau de gens intéressant je lui offre – ça m'arrive pas tout le temps de me coincer les crocs sur des ossements humains non plus.

- Ah j'ai un truc pour toi... attends que je trouve... au fait ouvre pas ce placard là y a un Epouvantard dedans, j'l'ai pas encore délogé j'me suis habitué à l'entendre gratter... ah voilà, tiens !

Je lui tends la boîte. Comme emballer les cadeaux demande un sens de l'organisation ahurissant – acheter du papier cadeau à l'avance tout ça... - c'est juste une putain de boîte à chaussure. Il me semble qu'elle a pas encore d'annulaire gauche, ça sera une grande nouveauté !

- Fais gaffe c'est enchanté mais je sais pas à quoi. Comme j'suis toujours vivant ça doit pas être très méchant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Alysse C. Black
ϟ Messages : 151
ϟ Gallions : 594


MessageSujet: Re: Titre entre 10 et 255 caractères. [PV Alysse]   Jeu 16 Oct - 8:59






Titre entre 10 et 255 caractères.





Alysse sourit, amusée. Comme à chaque fois qu'ils se voient, Jack a visiblement la ferme intention de la gaver comme une oie. C'est sûrement sa façon de montrer que ça lui fait plaisir de la voir et de s'occuper d'elle, mais parfois elle se demande s'il ne croit pas sincèrement qu'entre deux entrevues... elle ne bouffe jamais. Bon... c'est vrai qu'elle n'est pas bien épaisse, mais elle n'est pas maigre non plus. En plus comme elle est assez sportive, y'a quand même quelques muscles sous sa peau donc on est très loin du moment où on peut voir des os à travers une peau diaphane et tout... loin ! Mais bon. Il est toujours tellement content de la regarder se goinfrer... et puis merde, il cuisine bien en plus le con ! Alysse aime beaucoup le bœuf, les légumes et SURTOUT le fondant de Maman. Jack lui fait toujours, le fondant au chocolat que lui faisait leur mère quand il était plus jeune. Non seulement il est vraiment très bon, mais en plus ça donne à Alysse l'impression qu'elle a des vrais souvenirs de sa mère. Elle même ne l'a pas vraiment connue étant donné qu'elle a été assassinée lâchement par un connard avant même qu'elle ait deux chiffres à son nombre de mois...  Jack est celui de ses frères qui a le plus connu leur mère, quand elle était petite, elle lui demandait beaucoup de détails à la con sur sa mère : comment elle se coiffait, si elle mangeait du chocolat, si elle aimait lire, quelles boucles d'oreilles elle portait, si elle aimait retirer leurs ongles aux gens... des détails mignons quoi.

La jeune fille accepte joyeusement de manger ce qu'il avait préparé et se jette littéralement sur le bœuf rôti et les légumes. Elle évitait souvent de manger avant de voir Jack, du coup, là tout de suite... elle a vraiment la dalle. C'est juste trop bon en plus, le rôtis est parfait, bien sanglant en plus, pile comme elle l'aime, les légumes sont fondants et croquants à la fois et tout et tout... et le fondant au chocolat... aaaaah ce fondant au chocolat... là par contre, elle ne se jette pas dessus. Elle le savoure leeeeentement, très lentement. Elle en profite le plus longtemps possible et ne lève les yeux de son assiette, avec du chocolat plein les lèvres, que quand il lui annonce qu'il a un cadeau pour elle. Elle regarde dans la boîte et se fend d'un large sourire plein de chocolat fondu. Un doigt ! Avec une bague en plus ! Trop classe quoi !


- Ouah !!! Merci Jack, c'est magnifique !!!

Elle le prend délicatement et le regarde sous toutes ses coutures. Y'a même des traces des crocs de Jack ! Alysse a toujours adoré garder les trucs qui finissaient entre les dents de son frère. Elle sait pas pourquoi d'ailleurs mais elle aime ça. Un souvenir peut-être, peut-être aussi que les changements de forme mensuels de son frangin la fascinent... en plus la bague est plutôt jolie c'est vraiment cool comme cadeau.

Elle lui saute de nouveau au cou et plaque plein de gros bisous bien sonores sur ses joues sans laisser à la moindre parcelle de joue la plus petite chance d'avoir l'air seule.

- Je montrerais la bague à El', il devrait trouver. C'est énorme Jack merci merci merci merci merci merci merci merci merci merci merci ! C'est toi le plus fort !

Elle le câline encore tout plein et retourne s’asseoir... il reste du fondant au chocolat, c'est sérieux ça, le fondant au chocolat...
© Jawilsia sur Never-Utopia




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heritierdestenebres.com/t295-alysse-ou-les-faces-vexe
avatar
Jack Fitzgerald
ϟ Messages : 45
ϟ Gallions : 592


MessageSujet: Re: Titre entre 10 et 255 caractères. [PV Alysse]   Jeu 16 Oct - 19:34

J'me laisse une minute d'auto-satisfaction à voir Alysse se jeter sur la bouffe avec enthousiasme. Ensuite je prends une tranche de rôti pour participer. Les légumes et le chocolat me tentent pas beaucoup. Je pourrais en manger, mais je leur trouve un goût de cendre. Voilà un problème que la potion Tue-Loup réglerait, mais je n'ai pas les compétences nécessaires pour en faire, donc suis soumis aux caprices de la malédiction. M'en fous, ça me laisse le temps de jouir du spectacle de ma petite sœur en parfaite santé qui se bâfre. Puis qui me saute dessus pour me remercier du doigt humain, en faisant plein de cris. Je la serre contre moi pendant qu'elle déploie tellement d'affection que le sentiment de solitude qui m'accable en général se dissipe un peu. Mais ça dure jamais, ces moments là. Quelqu'un frappe à la porte.

Je pose doucement Alysse sur le canapé et me redresse, la baguette à la main. On devient pas Mangemort sans savoir quelques trucs, et j'ai pas l'habitude de laisser l'accès de mon camion au premier venu qui passe. Je suis pas non plus le meilleur magicien du monde, et si c'est des aurors, il y a des chances pour qu'ils aient pas eu trop de mal à contourner mes barrières. 'fin en étant lycanthrope et serviteur du Mal, tout ça, ça fait tellement de gens susceptibles de me vouloir mort que je vois pas bien qui ça peut être. Et évidemment, il fallait que ma petite sœur soit là...

J'ouvre la porte – que faire d'autre ? - et ce sont... des putain de collègues Mangemort. Ce qui me fait pas tellement plaisir non plus. C'est pas conseillé qu'on ait beaucoup de contact entre nous, surtout en présence de témoins et si près de Poudlard. On pourrait être accusé du pire si quelqu'un nous tombait dessus. Et là on a pas vraiment le fin du fin de la crème des forces du mal. Une collègue louve aux grands yeux mouillés et accro à la langue de pute – dans un moment de solitude j'ai couché avec, et c'est pas une gloire -, un blaireau dont le seul atout est de posséder une cape d'invisibilité bien pratique de temps à autre, et un mec que je connais pas. On se fixe avec des yeux de veau mort pendant une minute puis, fatalement, quelqu'un ouvre sa gueule :

- Tu nous fait pas entrer ? C'est la louve qui parle. Elle renifle l'air – mais comme ça suffit pas pour espionner elle se faufile aussi pour voir l'intérieur du camion par dessous mon coude. Ooooh mais y a une fille ! Dégage la de là, tu pourras fourrer après.

- C'est ma sœur, alors c'est vous qui dégagez.

- Me semblait bien que tu les choisissais pas aussi jeune, d'habitude. Mais s'il te plaît, y en a pas pour longtemps ! On est vraiment dans la merde !

- Ben déjà, avant, c'est qui lui ? Je pointe de la baguette le mec que je connais pas.

- Ben justement, il a volé un truc mais... on sait pas ce que c'est. Ça a l'air de valoir de l'argent alors on voudrait pas foirer le truc. Petite pause. Comme t'es un littéraire, on s'est dit que tu trouverais.

Je leur fais signe de rentrer avec lassitude. Contrairement aux apparences, je les aime bien, c'est juste que c'est facile de les malmener. Déjà, pour me considérer comme un intellectuel faut pas avoir des critères bien haut dans la vie. 'fin... la louve, disons que je regrette d'avoir couché avec, mais que dans le fond j'ai pas grand chose à lui reprocher. Il y a des êtres humains bien plus difficile à vivre. Elle est juste beaucoup trop influençable pour son propre bien. La merde qui a une cape d'invisibilité par contre... il serait capable de voler ses parents pendant leur sommeil, pour dire le niveau d'honneur.
Du coup je jette des coups d'oeil nerveux à ma sœur. Évidemment qu'il se précipite vers elle.

- Oh elle est mignonne ! Et ils sont sympa les uniformes de Poudlard de nos jours...

Je pousse un grondement qui n'a rien d'humain. Ses yeux puent le sexe. Le bruit se prolonge et devient plus grave, plus menaçant. Je me tiens debout, le regard fixé sur lui, la baguette le long du corps comme un bout de bois inutile. Ma vision tressaute et les couleurs deviennent plus fades, signe que mes yeux changent. Ils sont probablement jaune fauve. La louve donne des coups de coude à la merde qui s'installe sur MON territoire, lorgne sur MA bouffe et veut du mal à MON louveteau.

- Sois pas con, c'est dans une semaine... je t'ai expliqué... t'as vu ce qui s'est passé quand t'as voulu « m'emprunter » de l'argent hier soir...

Mais la tension baisse pas. La merde a le culot de me regarder droit dans les yeux, ce qui me met mal à l'aise. Si j'avais des poils, ils seraient tous hérissés. Je continue de gronder en reculant d'un pas. J'ai vaguement souvenir qu'il y a une manière plus efficace et plus diplomate de gérer des intrus, mais j'arrive pas à m'en rappeler là tout de suite maintenant. Je montre les dents en bavant.
Et là il bouge le bras pour... je sais pas... je lui ai pas laissé le temps de finir son geste. J'ai sauté dessus – en bousculant un peu tout le monde au passage - pour refermer mes mains autour de sa gorge et faire claquer mes dents près de sa jugulaire. Je l'aurais tué si la transformation était allée plus loin. Heureusement, là il arrête de faire son malin et commence à pigner, ce qui me laisse le temps de décrocher de mon adrénaline. Je me sens un peu con et un peu perdu, échoué sur la plage comme une méduse morte. Je bois une longue gorgée dans une flasque tirée de ma poche avec un geste tellement machinal que je le calcule pas, puis m'essuie la bouche avec ma manche. Des coups d'oeil nerveux sur ma sœur, si jamais elle se met à hurler de terreur ou que l'autre connard ait volé ses affaires.

- Vous faites vraiment chier... Ça va Princesse ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Alysse C. Black
ϟ Messages : 151
ϟ Gallions : 594


MessageSujet: Re: Titre entre 10 et 255 caractères. [PV Alysse]   Jeu 16 Oct - 21:29






Titre entre 10 et 255 caractères.





Vous noterez qu'il faut toujours qu'il y ait un élément perturbateur histoire de bien péter les couilles lors des réunions de famille, des mariages, des enterrements, des petits massacres entre amis... y'a toujours au moins un connard qui vient tout casser. Et ben même là, dans la forêt, dans un camion-maison, à Pré-au-Lard... ben fallait que ça arrive. Et puis en plus c'est pas un, mais trois connards, trois ! Alysse lève les yeux au ciel : elle n'a même pas encore terminé sa première assiette de fondant-au-chocolat-de-Maman-qui-tue-tout... En plus, vu la dégaine des machins, ça pue le mangemort à deux cent bornes à la ronde...

Alysse n'a rien contre les mangemorts hein, notez bien, ses deux plus grands frères en sont et elle espère bien en devenir une rapidement. Phinéas aussi d'ailleurs. Un genre de petit délire familial histoire de redorer leur côté du nom sans doutes... inconsciemment du moins... où alors juste parce que c'est une famille de dingues consanguins, incestueux et cruels... racistes aussi... mais c'est un détail. Bref.

Donc les "potes" de Jack rappliquent. Y'a une fille avec des grands yeux de "steuplais fourre moi" qui les pose sur lui en donnant l'impression d'avoir envie de le bouffer, un type à l'allure pas nette et un dernier... glauque. Il se jette presque sur Alysse avec un regard plus-vicieux-tu-meurs. Elle pense un instant à lui faire avaler ses propres yeux ne serait-ce que pour le principe, mais elle se dit que Jack a dû avoir la même idée. Elle le regarde... et grimace légèrement. Ses yeux sont jaunes, on dirait qu'un prédateur monstrueux se cache à l'intérieur de lui et que sa proie cherche à s'enfuir. La fille a compris aussi, d'après ce qu'elle dit elle doit être une louve aussi d'ailleurs... Et Jack bondit à la gueule du mec glauque.

Pour sa petite soeur, c'est un genre de savant mélange entre Noël, son anniversaire, nouvel an, pâque et Halloween réunis. Elle va enfin pouvoir regarder son loup-garou de grand-frère déchiqueter une gorge à dents nues !

Et en fait non. Il se calme. Alysse soupire, déçue, mais se souvient qu'il n'aime pas forcément ça et oublie sa déception. Y'aura d'autres occasions de toute façon. Et puis il reste toujours le fondant qui... le...


- PUTAIN ! Mais qu'il est con ce mec, c'est pas possible d'être idiot à ce point !

Elle lève un regard furieux vers le mec qui vient de manquer de se faire arracher la gorge. On pourrait vraiment croire qu'elle a envie de le tuer avec ses yeux tellement elle a l'air énervée. Elle se redresse, prend son assiette et la lui colle sous le nez.

- T'as fais tomber mon dessert, tu t'en rends compte ? Hein ? HEIN ?

Du coup elle lui fracasse l'assiette sur le crâne. C'est pas dangereux, y'a presque pas de sang et ça fait bien vénère sur le principe.

- D'abord t'as le culot de rappliquer chez mon frère, comme ça, sans même un hiboux pour prévenir, ensuite tu me viole avec tes yeux dégueulasses et la tronche de sang-de-bourbe mal torturé qui va avec, t'énerve MON grand-frère à moins d'une semaine de son grand jour mensuel... et tu fais tomber mon dessert en plus de ça ? Mais t'as été élevé où hein ? Chez les moldus ? Tu crois vraiment que t'as les moyens d'être impoli à ce point en ma présence espèce de sale petite merde ?

Elle le pousse brutalement pour passer devant lui avec une mine écœurée.

- Sans déconner tu t'imagine que c'est en regardant une fille comme ça que tu vas enfin finir par faire sortir ton ridicule petit asticot de ton froc pour jouer avec autre chose que des femelles moldues ? Les meufs avec un cul et un sang comme le mien ne couchent pas avec les loosers comme toi ! T'es répugnant mec, immonde... T'APPROCHE PLUS JAMAIS DE MON DESSERT SALE CONNARD !

L'idée que traiter un mangemort adulte comme ça quand on a que quinze ans est une très mauvaise idée n'a même pas traversé l'esprit d'Alysse. Elle est Alysse Black. Personne n'a le droit d'être mal poli avec elle, personne. Jamais. Ses frères l'ont toujours presque vénérée, ils ont passé tous ses caprices, les Nott pareil, la gouvernante, pareil, la plupart des serpentards se sont habitués et font pareil parce qu'elle est jolie, autoritaire naturellement, douée à l'école, que ses frères sont des malades psychopathes capables de vous arracher les membres si vous faites un seul faux pas dans la direction de leur petite princesse (ouais... ça joue aussi un peu. Alysse s'en rend pas forcément compte pas contre)... et puis parce qu'il est bien connu qu'elle aime bien quand les autres ont mal. Personne n'a franchement envie qu'elle leur fasse mal... elle fait ça bien après tout.

Elle se ressert parce qu'heureusement, il en reste et picore quelques bouchées avant de pousser un long soupir de bien-être. Elle se tourne vers Jack avec un sourire qui pourrait presque faire le tour de sa tête et des yeux qui pétillent.


- Il est trop bon ton fondant !!! J'peux le finir dis ?

Nouvelle bouchée.

- Et pourquoi tu l'as pas buté lui ?

Bouchée supplémentaire et instant de réflexion.


- Ah ouais... t'aimes pas faire le ménage... j'comprends...

Elle a un éclair de génie qui passe dans ses yeux.


- Ouah je sais ! Dans une semaine, j'vous enferme tous les deux dans une pièce fermée et je regarde par une fenêtre. Promis c'est moi qui range et qui nettoie après... Ok ? Alleeeeeeer dis oui stauplais steuplais steauplaiiiiiiis !!

Elle va même lui plaquer un gros bisou plein de chocolat sur la joue d'un air parfaitement innocent et, dés qu'elle se retourne, adresse un sourire cruel et un regard mi-amusé mi-sadique au connard qui a OSÉ gâcher du fondant au chocolat... au chocolat quoi, merde !

© Jawilsia sur Never-Utopia




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heritierdestenebres.com/t295-alysse-ou-les-faces-vexe
avatar
Jack Fitzgerald
ϟ Messages : 45
ϟ Gallions : 592


MessageSujet: Re: Titre entre 10 et 255 caractères. [PV Alysse]   Jeu 16 Oct - 22:25

Donc pendant que mon regard voilé témoigne de mon incapacité temporaire à utiliser mon cerveau normalement, ma petite sœur se lâche. Je comprends pas au départ pourquoi ce départ en flamme, puis je ris. « Tronche de Sang-de-Bourbe mal torturé »... savoureux. Je ne lui connaissais pas ce génie créatif pour les insultes, et si une partie de moi est indignée que de si vilains mots sortent de la bouche de Bébé Soeur, une autre – celle qui a attaqué la banque, probablement – est admirative. Du coup je rigole dans ma barbe tandis que les expressions fleuries tombent sur la merde. Tout le monde dans la pièce est un peu scié, faut dire. On se considérait comme les méchants de l'affaire, mais voilà que la vraie aristocratie du Mal Absolu vient nous apprendre la vie. Parce que c'est son port altier et l'absolue assurance que « la sale petite merde » n'arrivera jamais à lui faire de mal qui la rend si impressionnante. C'est qu'une gamine, en vrai, mais personne n'arrête son flot verbal. Personne a les couilles. Moi je la regarde avec tendresse et fierté, comme si elle venait de me ramener sa première proie morte entre ses crocs. Ce déploiement de grammaire pour un putain de gâteau... et pour l'attentat à la pudeur commis par l'imagination de la merde. J'aurais aimé qu'Alysse n'en sois pas encore à pouvoir décoder ces signaux là chez la gente masculine.

Ensuite, sous nos yeux ébahis, Alysse se ressert du fondant avec toute l'aisance du monde, en ignorant superbement notre gêne à nous, les simples mortels. Je jette un coup d'oeil à l'étranger, qui est devenu beaucoup plus pâle. Il ne devait pas savoir qu'il se trouvait dans la même pièce que deux loup-garou. Ma sœur quant à elle m'interpelle pour savoir pourquoi je l'ai pas buté, et se répond toute seule. J'ai eu juste le temps d'un « ben euh... ». La vraie raison, c'est que si je me laisse complètement aller, même en dehors de la pleine lune, je prends le risque de mordre ma sœur sous le coup de l'excitation.

Si tu veux... du moment que t'es pas dans la même pièce, comme maintenant.

J'étais un peu dans le brouillard, c'est pour ça que je l'ai pas vu venir, mais évidemment, la merde n'a pas beaucoup aimer se faire engueuler par une gamine et se prendre une assiette sur le crâne. Même si c'était mignon. Il se lève brutalement en hurlant à propos du « respect aux anciens », ou aux invités – même si il est pas invité, en fait -, des trucs comme ça. Comme je suis pas aussi alerte que d'habitude, j'ai pas le temps de faire des trucs avec ma baguette qu'il a déjà pris Alysse par le bras et...
Il lui a mis une gifle.

Pour les événements qui se sont produit après, c'est dur à décrire, mais je pense que je l'ai balancé à travers la pièce pour l'éloigner d'Alysse, et pas dans la douceur. Quant à la suite... Les vrais loups ne tuent pas les humains, vu que le darwinisme a sélectionné ceux assez intelligents pour éviter cette espèce nuisible, mais pour un loup-garou par contre c'est un putain d'orgasme. J'crois avoir jamais tué d'animaux de ma vie, d'ailleurs. Les rêves fiévreux qui suivent les pleine lunes me parlent toujours d'homicides.
Donc l'adrénaline m'a envahit de A à Z, et ça fait jamais des bonnes choses. Les yeux révulsés, à quatre pattes sur le sol de mon camion, en sueur, j'ai refermé ma mâchoire sur la gorge du gars. Voilà ce que peuvent devenir de sympathiques engueulades domestiques quand on a pas de Tue-Loup. Le problème c'est que les dents de singe, ça sert à manger des fruits, pas des gorges humaines pleines de tendons et de je sais pas quoi. Donc l'agonie a pas été brève, même si je me suis transformé un peu pour en finir. Bizarrement, la louve aussi a sauté pour défendre ma sœur, et là elle est en train de lui secouer la jambe. J'aime son sens de la meute, elle remonte dans mon estime. C'est un spectacle bizarre, deux adultes à moitié humain à quatre pattes au sol en train de tuer quelqu'un en grognant.

Néanmoins, c'est pas mon meurtre le plus agréable. Contrairement au Loup, je me souciais beaucoup que ma petite sœur soit dans la pièce. J'ai rarement eu à résister à mes pulsions, pour être honnête. C'était une expérience étrange, une voix hurlant dans ma tête « bute les tous, mange les » et moi à dire non. Et finalement quand le mangemort a expiré, j'ai desserré les dents et me suis replié dans un coin de mon appartement en tremblant le temps que ça se tasse. J'ai juste entendu la voix de l'étranger :

- Bon... le plus étonnant c'est que ça soit pas arrivé avant. Quel con. Ça fait moins d'argent à partager, faut voir le coté positif.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Alysse C. Black
ϟ Messages : 151
ϟ Gallions : 594


MessageSujet: Re: Titre entre 10 et 255 caractères. [PV Alysse]   Jeu 16 Oct - 23:14






Titre entre 10 et 255 caractères.





Avant de raconter le bordel qui a explosé sous les yeux d'Alysse, je tiens a préciser que je ne sais pas comment elle a fait pour que son assiette de gâteau soit indemne. Elle a dû la poser sur la table à un moment où à un autre, peut-être juste avant que l'autre idiot décide de la corriger, mais j'ai pas vu... je devais être en train de regarder une sauterelle histoire de laver mes yeux avant toute cette boucherie...

En fait, Alysse est tranquille. Elle grignote son fondant au chocolat, totalement inconsciente du fait qu'un vilain mangemort qui n'a pas la moindre petite espèce d'idée de qui il a devant lui (oui nan parce que bon, Arcturus Black ça sonne dangereux même aux oreilles des Mangemorts en fait, du coup on touche pas à une petite Black de quinze ans en général...), ben ça n'aime pas nécessairement se faire humilier par une demie portion pleine de chocolat... Du coup, quand il lui attrape le bras, elle lève un regard agacé vers lui et s'apprête à lui adresser une bonne petite phrase bien méprisante de Princesse de haut rang à un bouseux de son espèce... mais elle n'a pas le temps. Une grosse main de connard claque brutalement sur sa joue...

Après réflexion, on pourrait dire qu'elle n'était même pas vraiment forte cette gifle. La tête d'Alysse ne bouge pas vraiment, elle ne se prend pas le mur, elle ne tombe pas ou quoi... par contre elle reste bouche bée. Bah oui, quand on est une princesse chérie par tout le monde et crainte (si si, un peu des fois) pour différentes raisons, on a pas franchement l'habitude de recevoir des mains dans la figure avec l'intention de faire mal. Outrée, elle attrape sa propre baguette histoire de lui balancer un vieil Avada dans les gencives (elle a le droit non ? Il l'a frappée... Arcturus l'aurait buté pour moins que ça d'abord !)... mais Jack bondit brutalement dans son champs de vision et se jette sur le fils de moldue en grognant et en bavant partout. La fille aussi s'y met d'ailleurs... passé le moment de surprise, Alysse range sa baguette et s'installe en tailleur sur la table, assiette sur les genoux, pour ne pas en perdre une seule miette (du gâteau et du spectacle... les deux).

C'est juste magnifique. Jack est en train de bouffer la gorge du mec, y'a du sang partout, le type essaye de hurler mais c'est un mélange de cri horrible de souffrance et de gargouillis pitoyable qui sort de sa bouche au milieu d'un flot de liquide poisseux rouge sombre. Sublime. Alysse est en pleine adoration devant la scène qui se joue sous ses yeux de pauvre petite fille de quinze ans. Elle adore le sang, elle adore le voir couler... les cris de douleurs sont les plus belles musiques que ses oreilles puissent entendre, les hurlements d'agonie ont le don de l'exciter terriblement. Là elle tremble un peu parce qu'elle a terriblement envie de jouer aussi... mais Jack est presque en mode louloup là... et même si elle est totalement certaine de l'amour que lui porte son frère et son envie de la protéger, elle n'a pas l'intention de se mettre entre lui et son déjeuner à moins d'une semaine de la pleine lune. Elle tient à sa vie. Faudrait être totalement con pour faire un truc pareil... mais elle en a affreusement envie par contre. C'est super dur d'attendre que ça soit fini mais au moins elle a le visuel et un fond sonore adorable.

Quand le mec crache son dernier soupir (ouais, y'a plein de sang dans sa bouche alors on dirait plus qu'il crache à la gueule de Jack), Jack se laisse tomber dans un coin en tremblant comme une feuille le temps de se souvenir de qui il est ou quelque chose comme ça. Alysse en profite pour aller se pencher sur le cadavre tout frais pendant que le second type, celui qui est encore en vie, déclare que c'est cool parce que ça fera des thunes en plus pour les autres. Peu importe les thunes !!! Y'a plein de sang partout, c'est une vraie boucherie, faut en profiter merde ! Du coup elle regarde bien tout, s'attarde sur les morceaux de connard qui flottent à demi sur la mare de sang magnifique qui recouvre progressivement presque toute la surface du sol du camion de son frère. Sublime. Une véritable œuvre d'art !

Elle danse une petite seconde dans le sang parce que c'est juste hyper classe de faire ça, puis se détourne de tout ça, et même de son gâteau, pour aller se blottir dans les bras de Jack. Elle sait qu'il est en train de revenir doucement... justement. Elle prend son visage dans ses mains et le regarde droit dans les yeux avec un sourire tout tendre et tout gentil. Elle veut qu'il la voit avec ses vrais yeux à lui. C'est beaucoup plus facile de revenir quand il reste une semaine avant la pleine lune. La veille elle ne s'y serait pas risquée. Mais là il est déjà presque revenu tout seul et la totalité de ce qui fait de lui un homme dans sa tête va virer le loup pour faire un câlin à sa petite sœur plutôt que de lui arracher la tête.

En même temps elle lève les yeux vers la fille, qui a l'air d'être dans le même état que Jack, et vers le troisième mec, celui que personne connait.


- Hé, au lieu de compter tes sous, tu veux pas leur donner un truc à boire ? Fort de préférence... y'a tout ce que tu veux dans le placard là... nan l'autre. Ouais parfait.

Manquerait plus que Jack se mette à crever de soif... manquerait plus qu'il doive boire de la flotte...

Alysse a une jolie marque de main sur la joue mais ne donne pas l'impression de s'en rendre compte. En fait elle s'en tape même carrément. Elle est un peu siphonnée, elle oublie qu'elle n'est qu'une gosse normale la plupart du temps, elle aime les trucs gores... mais elle aime réellement et sincèrement ses frères. Et là elle s'inquiète pour Jack, c'est tout. Le reste compte moins. Même le fondant au chocolat compte moins que ça, c'est dire !

Elle montre un doigt fraichement coupé avec un anneau probablement en or encore accroché dessus à Jack, espérant attirer son attention.


- Celui-là tu l'as tué pour moi... je crois que ce doigt va avoir une place très très spéciale dans ma collection.
© Jawilsia sur Never-Utopia




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heritierdestenebres.com/t295-alysse-ou-les-faces-vexe
avatar
Jack Fitzgerald
ϟ Messages : 45
ϟ Gallions : 592


MessageSujet: Re: Titre entre 10 et 255 caractères. [PV Alysse]   Sam 18 Oct - 21:09

Je crache sur la moquette le sang que j'ai dans la bouche. C'est celui d'un mort, donc il ne m'intéresse plus. Des gens s'agitent autour de moi, je suis trop confus pour savoir si j'ai envie de les tuer ou pas. Et ça sent la mort, très fort. Je regarde l'autre louve. Nous ne repartirons pas en chasse tout de suite ce... ce n'est pas le bon moment, quelque chose ne va pas. Nous n'avons pas la bonne forme, nous ne sommes pas au bon endroit. Je sais pas dans quel sens je dois me transformer et...
Y a ma sœur qui vient se coller à moi.

Ma sœur. Y a deux neurones là haut qui s'agitent et le contexte me revient. C'est pas la pleine lune, je suis pas obligé. Et se tient devant moi un humain que je n'ai pas envie de tuer. Je pose maladroitement ma main sur sa tête pour lui caresser les cheveux. Le contact doit pas être très agréable, mais j'en suis encore à me demander avec combien de jambes je marche, et si j'ai deux tétons ou six – on a les doutes métaphysiques qu'on peut. En tout cas je sais que je suis content qu'elle soit là. Mais au bout d'un moment elle rompt le câlin pour aller engueuler des gens. Je souris. Elle est vraiment dur à déstabiliser.

Quelqu'un me met sous le nez un verre contenant un liquide ambré. L'odeur m'affole. J'avale tout goulûment. Ça fait agréablement chaud au ventre et dans la tête, je m'en fiche maintenant d'être perdu. J'agite le verre en l'air pour que l'inconnu m'en rapporte. Il le fait, et y met une plus grand dose. J'avale encore tout sans moufter, et c'est après m'être enfilé 50cl de malt cul-sec que j'arrive enfin à remettre mon cerveau en place.
Petit sœur. Meurtre. Chez moi.
Je regarde la scène comme si je la découvrais pour la première fois, le cadavre surtout. Visiblement je l'ai traîné sur un mètre en le prenant à la gorge. Il y a peu d'endroit où la moquette n'est pas imbibée de sang. Des giclées ont aussi volé sur les murs et les meubles. Et le corps... La peau de son visage s'est déchirée tellement j'y suis allé fort, entre la lèvre inférieure et la ligne de la mâchoire, du coup on voit très bien ses dents, ses gencives. La plaie de sa gorge est un cloaque de chairs broyées avec des petits morceaux blancs et... verts. Pourquoi vert ? Pourquoi y a du vert là ?

Mais Alysse vient m'interrompre dans ma morbide description en me montrant un doigt qu'elle a soigneusement coupé du reste. Elle a l'air contente que j'ai massacré quelqu'un pour elle. 'fin, j'étais pas tout seul, la louve a participé aussi. Je la cherche des yeux, d'ailleurs. Elle sirote du whisky en regardant autour d'elle d'un air éteint. Elle a du sang jusque dans les cheveux, et ça fait bizarre de voir du rouge même sur ses dents. Je dois pas être dans un état plus reluisant.

- J'crois... j'crois que c'est la première fois que je fais ça sans la lune. C'est... bizarre. Faut que je nettoie nan ?

Ouais, dans la forêt y a pas besoin mais là, oui. Tu me diras, ça semble plutôt évident, mais considère moi comme particulièrement neuneu pour l'instant. Je ramasse ma baguette que j'ai lâché en sautant et lance « recurvite » plusieurs fois. Ça ne supprime hélas pas le cadavre, et j'me contente de le pousser du pied dans un coin pour m'en occuper plus tard. Un grand frère digne de ce nom saurait nettoyer une scène de meurtre d'un mouvement de poignet, mais je suis pas ce grand frère là. Moi j'suis celui qui fait traîner des mecs louches autour de sa famille et qui doit les tuer parce que ça part en sucette. Un littéraire quoi.
Je pars en quête de la bouteille de whisky, seule capable de mettre à distance l'idée que je viens de merder format XXL. L'étranger est assis juste devant, et lui aussi boit un verre. Je note cependant son regard quand je me ressers. Rien à foutre. J'ai eu plusieurs phases de ressenti quand j'ai commencé à me mettre des mines tout seul. D'abord une espèce de fierté bizarre, puis de la honte. Maintenant j'suis capable de me mettre une race au milieu d'une école maternelle sans me soucier d'autre chose que de ma cuite. Mais quand même.

- Hm... désolé pour tout ça. C'est pas très professionnel.

- Mouais... ben comme t'as l'air parti pour t'évanouir dans une flaque de gerbe, j'vais y aller et repasser plus tard... genre demain.

Là dessus le mec serre la main de tout le monde et se casse, en laissant son verre à moitié vide – j'le finirais quand la petite sera partie. D'ailleurs, en parlant de petite...
Je la prends brutalement dans mes bras. Quelque chose se serre dans ma poitrine. J'ai pas géré. J'ai un peu la même impression que si j'avais foutu le feu à mon camion, une impression de gâchis.

- Tu... tu vas bien ? Je t'ai pas fait peur hein ?

J'oublie tout le temps que si y a bien un adjectif qui colle pas à Alysse, c'est « émotive ».
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Alysse C. Black
ϟ Messages : 151
ϟ Gallions : 594


MessageSujet: Re: Titre entre 10 et 255 caractères. [PV Alysse]   Lun 3 Nov - 9:57






Titre entre 10 et 255 caractères.





- Peur ? Tu plaisante ? C'était génial !!!


Vu qu'elle est déjà dans ses bras et qu'il la sert presque assez fort pour lui faire exploser la cage thoracique, elle n'a pas besoin de lui sauter au cou cette fois. Elle se blotti dans ses bras, se foutant totalement du fait qu'elle va se retrouver avec du sang partout elle aussi, de toute façon elle aime ça, et le sert contre elle à son tour. Elle y met moins de force quand même... bah oui, elle en a vachement moins de base.



- Je sais que t'es toujours un peu inquiet pour moi Jack... voir beaucoup même, mais tu sais, j'ai quinze ans maintenant, je suis une grande fille, et puis j'ai deux frères mangemorts et, des deux, t'es probablement le plus calme et le plus tranquille.


Ouais... Jack au moins ne planque pas ses putes ensorcelées dans la cave. Il a même pas de cave alors bon...



- Et puis tu devrais savoir, à force, que les carnages, le sang, les cris et les meurtres ne me font pas peur hein, je suis plutôt du genre à aimer ça en fait... genre beaucoup même... En fait, là c'est comme si tu m'avais donné Noël et mon anniversaire en même temps... plus ou moins.

Et c'était vrai. Le seul petit hic c'était qu'elle n'avait pas pu s'amuser à faire une bonne petite boucherie elle-même, mais bon. Autant ne pas le lui dire... il culpabilise déjà alors qu'il n'en a pas besoin alors autant ne pas lui donner l'impression d'avoir déçu sa petite princesse en prime tant qu'à faire nan ? Dans tous les cas, cette journée est décidément l'une des meilleure qu'Alysse aie passée depuis un bon moment : Jack, un fondant au chocolat, du sang partout, un doigt, une bague ensorcelée, des crocs, un meurtre rien que pour elle, des bouts de cervelle et des câlins fraternels. Y'a pas énormément de choses qui auraient pu faire plus plaisir que tout ça réuni à la dernière de la fratrie. Du coup elle se fend d'un large sourire de gamine devant ses cadeaux de Noël et recommence à plaquer plein de bisous sur le visage de Jack.

- J'passe une journée juste géniale en fait !!!

Elle le câline et le bisouille comme ça pendant encore un bon moment parce que c'est super agréable, et puis elle se met à sautiller partout autour du cadavre tout en s'arrêtant de temps en temps pour grignoter une miette de gâteau où un bonbon en gélatine rouge (histoire de rester dans le ton).

- Faudrait le sortir nan ? On va le sortir hein ? Dis je peux le sortir avec toi ? On va l'enterrer ? Je creuse super bien tu sais, j'ai appris le sortilège de Defodio en deuxième année et j'ai pas souvent l'occasion de m'en servir. On fait ça ? On l'enterre dans la forêt ? C'est cool comme idée nan ? Même quand y'a des morts dans la cave j'ai jamais le droit de les faire disparaître moi même... on peut hein ? Dis dis dis dis dis dis dis dis dis dis dis dis dis dis ??? Steuplais dis on peut ?

Du coup elle chope le type par les bras sans attendre de réponse. De toute façon il va dire oui, il dit jamais non de toute façon quand elle lui demande quelque chose. Pendant une seconde elle se dit qu'elle prend peut-être un peu trop les choses pour acquises... et puis elle oublie. Elle traîne un cadavre sur de la moquette et ça laisse des traces. C'est juste trop bien ! Et c'est à ce moment précis que Phinéas pointe le bout de son nez, convenablement pompette, en ouvrant la porte comme s'il était chez lui.

- Salut tout l'monde j'suis à la bourre mais j'ai... Ouah ! Alysse ? C'toi qui a fais ça ?


- Nan c'est Jack, joli hein ?

Du coup il embrasse sa sœur sur le front en passant et va donner une accolade virile à son grand demi-frère en le félicitant pour la jolie décoration du sol de son camion et en se servant un verre de whisky sans se poser de question...




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heritierdestenebres.com/t295-alysse-ou-les-faces-vexe
avatar
Jack Fitzgerald
ϟ Messages : 45
ϟ Gallions : 592


MessageSujet: Re: Titre entre 10 et 255 caractères. [PV Alysse]   Lun 3 Nov - 20:10

Elle rit, m'assure qu'elle aime la violence. Deux de ses frères sont mangemorts après tout. Je fronce les sourcils par dessus son épaule. J'aime bien tuer les gens, oui, mais c'est lourd de conséquences. Si Alysse allait à Azkaban... mes doigts se crispent. J'aimerais pas qu'elle fasse les mêmes conneries que moi, juste parce que ça semble marrant sur le moment. Elle est peut être moins conne que moi – j'espère. Puis elle fera ses propres erreurs que je le veuille ou non. Mais l'idée qu'elle soit enfermée avec des Détraqueurs... ça me donne mal au ventre. Mais maintenant y a plus ces bestioles là bas non ? Après la chute du Seigneur des Ténèbres elles ont été virées. Je crois. Moins j'en sais mieux je me porte. Puis maintenant... j'ai le joli tatouage sous le bras, et les mangemorts c'est pas un club dont on peut se désabonner. Puis j'me vois pas passer au régime végétarien. Rien que d'y penser j'ai la dalle de chair humaine.

Pendant que ma sœur part sautiller comme un écureuil cocaïnomane entre le cadavre et les bonbons, je vais consciencieusement me rincer la gueule. Le whisky tombe comme une pierre dans mon estomac. J'ai lu quelque part que le gras ralenti les effets de l'alcool, du coup j'évite d'en manger. Faut avoir des priorités dans la vie, et la mienne c'est d'être bourré souvent, et vite. Je plonge peu à peu dans une douce euphorie, mes inquiétudes d'il y a deux minutes me semblent ridicules et j'ai plus du tout envie de manger quelqu'un. La louve continue de siroter dans un coin, les yeux vitreux, sans dire un mot. J'ai pas les ressources de me prendre la tête avec ça, c'est une grande fille elle va se gérer toute seule.
Pendant ce temps, Alyse propose une idée super : aller enterrer le cadavre elle même. Comme l'alcool tape fort dans mes capacités magiques, je trouve ça super bien. Ça me prendrait un temps fou de le faire moi même, et c'est assez humiliant de galérer en magie devant ma petite sœur. De toute façon elle attend pas mon avis pour commencer à tracter le cadavre – mais j'le donne quand même.

- Ouaiiiiis, j'aime bien l'idée.

Et là, pour le comble de mon bonheur, qui voilà ? Un de mes frères ! Qui a l'air correctement imbibé, d'ailleurs... Ça m'empêche pas de lui faire fê... de le saluer avec enthousiasme – pardon, y a encore Radio Canidé qui tourne dans ma tête. D'ailleurs il me dit des trucs gentils sur mon camion et mon meurtre, et même si j'trouve ça chelou j'suis content qu'on me dise des trucs gentils. Ça devrait arriver plus souvent. J'aime avoir autant de membre de ma meute familiale autour de moi, même si y a un élément qui me pique mon alcool – j'peux pas m'empêcher de constater ça du coin de l'oeil.

- Bon, Phinéas, activité familiale du jour : enterrer un cadavre. Ça te va ? Ça ferait beaucoup plaisir à ta sœur.

Il semble pas en désaccord et on part tous joyeusement en faisant léviter le cadavre devant nous. Je propose qu'on l'enterre à au moins cent mètres du camion. Comme j'ai les mains libres, j'en profite pour biberonner. J'écoute mon petit frère me parler de son après-midi, de ses copains idiots, de ses prof cons, entrecoupés de rires trop fort et de regards embués d'alcool. Il a l'air d'avoir bien profiter... un nuage passe dans ma tête : il boit pas tous les jours hein ? J'aimerais pas qu'un membre de ma fratrie ben... devienne comme moi. Mais je pense pas. Il fait la fête, c'est tout...

- Bon, Alysse, montre moi tes progrès en magie. J'ai envie de frimer à propos de ma petite sœur qu'est la plus talentueuse du monde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Alysse C. Black
ϟ Messages : 151
ϟ Gallions : 594


MessageSujet: Re: Titre entre 10 et 255 caractères. [PV Alysse]   Mar 4 Nov - 7:47




Titre entre 10 et 255 caractères.





- Oui Chef !!!

De base, Alysse est assez fière d'être l'une des meilleures élèves de son année. et comme elle a tendance à cacher un peu ses capacités la plupart du temps, ça fait plaisir de se dire qu'elle peut faire ce qu'elle veut et que non seulement on sera fier d'elle, mais qu'en plus personne n'en profitera pour garder un oeil supplémentaire sur elle. C'est épuisant à la fin de devoir faire attention à tout à l'école, de devoir faire comme si elle avait du mal sur certains devoirs, de devoir parler à des impurs comme s'ils étaient des sorciers tout ce qu'il y a de plus normaux... beurk...

Du coup elle prend sa baguette et jette un joli petit Defodio qui creuse une tombe parfaite en une demie seconde puis, à l'aide de quelques sorts bien placés, elle découpe le cadavre en petits morceaux bien carrés, réduit les dents en poudre, fait des petits tas avec les morceaux dans le trou, recouvre le tout de terre, remet le sol en place comme si rien ne s'était passé et tisse une protection par dessus pour que personne, pas même les bestioles, n'aient envie de venir fouiner dans le coin. Satisfaite de son travail, elle se retourne vers ses frères avec un sourire de gamine qui a réussi à écrire son prénom pour la première fois. Phinéas la trouve tellement mignonne sur le coup, qu'il la chope entre ses bras et la serre comme s'il voulait la couper en deux.

C'était pas bien compliqué à faire, mais Alysse a tellement l'habitude de devoir mettre au moins une imperfection dans tout ce qu'elle fait en publique que ça lui fait un bien fou d'exécuter parfaitement ces petits sortilèges.



- Phin'... sans vouloir abuser, ça serait con de crever parce que tu fais les câlins trop forts quand t'es bourré...

Le jeune homme la lâche en marmonnant des excuses qui sentent l'alcool et pique la bouteille de son grand frère pour picoler encore un peu. C'est le week end merde !


- On fait quoi maintenant ?

Elle attrape la bouteille vivement et, avant que Phinéas ait pu faire mine de l'en empêcher... et de toute façon il part du principe qu'elle fait ce qu'elle veut quand elle veut même s'il désapprouve vu que de toute façon tout ce qu'elle fait est bien... et avale une longue gorgée... avant de tousser furieusement en lui rendant la bouteille. Ouais c'est classe de boire avec des mecs qui ont l'habitude... sauf quand on a quize ans et qu'on a PAS l'habitude. Ça lui arrive assez rarement à Alysse de picoler... voir même jamais en fait. Du vin des fois, des trucs comme ça... De temps en temps elle tape dans la réserve d'Arcturus juste pour sentir le frisson brûlant de l'alcool dans son ventre et pour pouvoir glousser comme une conne avec une bonne excuse dérrière... mais c'est tout.

- On peut tuer encore des gens ?




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heritierdestenebres.com/t295-alysse-ou-les-faces-vexe
avatar
Jack Fitzgerald
ϟ Messages : 45
ϟ Gallions : 592


MessageSujet: Re: Titre entre 10 et 255 caractères. [PV Alysse]   Ven 12 Déc - 13:56

Elle t'enterre ça nickel, tel un mangemort accompli. Même les bords de la tombe sont géométriques. Y a pas à tortiller du cul, elle se démerde en magie. Je détourne la tête quand elle les découpe en morceaux, j'ai jamais été du genre à m'amuser avec des cadavres. Je préfère les vivants.
Je reste donc assis en tailleur au pied d'un arbre à biberonner tout ce que je peux – malgré le vandalisme infligé à ma bouteille par respectivement ma sœur et mon frère. D'ailleurs, ce dernier commence à être plus qu'éméché et j'me dis que j'aimerais pas avoir une flaque de vomi dans mon camion. J'ai l'expérience pour anticiper ce genre de désagrément, mais à cet âge là c'est capable de tout, même de boucher l'évier ou la douche. Alysse propose avec enthousiasme d'aller buter des mecs au petit bonheur la chance, et Phinéas approuve. Je me relève, l'agilité passablement démolie par l'alcool, pour essayer de freiner tout ça.

- C'est pas discret de buter des tas de gonzes pour rien, faut pas trop prendre les gens pour des idiots non plus. Ça c'est un blaireau dont tout le monde se fout, mais après... ben ça va foutre la merde, puis c'est mon lieu de villé... viyé... vilégia... l'endroit où j'viens poser mon cul pour venir vous voir.

Faut que je trouve une occupation pour ces deux louveteaux avides de meurtre. Et j'commence à être assez bourré pour avoir seulement envie de niquer quelque chose ou de regarder des conneries à la télé – les sorciers ont pas encore mis au point une telle merveille de lobotomie, encore un avantage des moldus.

- On peut... on peut aller chasser. Ça m'ferait de la viande pour les prochains jours.

- Hein ? Mais t'es trop bourré pour avoir des idées comme ça !

- T'es... t'es bien placé pour me dire ça, toi.

Je tends un doigt maladroit vers mon petit frère pour souligner mes paroles. Mais comme on est rendu bien neuneu et que Alysse est naturellement bourrée, j'insiste :

- ALLEEEEZ, on va chasser ! J'adore chasser !

Je me précipite à grand pas dans les sous bois, en tenant triomphalement en l'air ma bouteille dans une main et ma baguette dans l'autre. Comme pronostiqué, Phinéas vomit dans les buisson à cent mètres du point de départ. Le problème d'être ivre, pour un sorcier, c'est que tu sais plus très bien faire de la magie mais que t'essayes quand même.

- Ouais aloooors le machin pour détecter les êtres vivants là... je glousse, sans aucune raison parce que j'ai rien dit de drôle. Du coup ça me déconcentre et j'foire mon sort. MERDE ! J'ai foutu le feu à... ça. Le machin. La fleur ! Ouais. Ah puis à mon bras. ALYSSE FAIS QUELQUE CHOSE.

Ouais parce que ça fait mal, réflexion faite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Alysse C. Black
ϟ Messages : 151
ϟ Gallions : 594


MessageSujet: Re: Titre entre 10 et 255 caractères. [PV Alysse]   Ven 12 Déc - 15:20






Titre entre 10 et 255 caractères.





- Pffff...

C'est quand même pas permis d'être maladroit à ce point merde ! Bon d'accord il est bourré m'enfin bon. Un peu de concentration n'a jamais tué personne ! Alysse regarde son frère de débattre un moment avec le feu parce que ça la fait beaucoup rire, et que Phinéas est écroulé de rire juste à côté d'elle et que c'est marrant ça aussi, puis fait disparaitre les flammes en soufflant le feu d'un petit sort de rien du tout. Elle en jette un second pour guérir les vagues brûlures sur le bras de Jack, un dernier pour réparer sa manche, et c'est comme si rien ne s'était passé... sauf que Phinéas tousse comme s'il essayait de faire sortir ses poumons par sa bouche. Eh ouais... quand on est bourré on se marre, quand on se marre trop on s'étouffe. Tant pis pour lui... sauf qu'elle l'aime quand même trop pour juste se foutre de sa gueule, alors elle lui tape dans le dos et puis lui fait un gros câlin quand il recommence à respirer normalement en essuyant ses joues pleines de larmes de rire.

- Par contre, j'suis désolée, mais entre toi qui gueule et l'autre qui essaye de crever de rire, il doit plus rester des masses de bestioles à chasser dans le coin... nan ?

C'est vrai quoi... ils ont fait tellement de barouf que même les vers de terre doivent avoir creusé le plus profondément possible pour pas risquer de tomber sur eux. Le point positif, c'est qu'Alysse n'a même pas le temps de s'ennuyer du coup. Et puis Jack a raison, s'ils commencent à buter des gens dans les rues où dans la forêt du coin, ils vont se faire griller comme des rats sur un barbecue. Et le rat grillé c'est pas génial en général comme plat. Sauf quand on rajoute une bonne sauce bien piquante pour masquer le goût trop fade et trop... gris... de la viande. Les souris sont meilleures mais il en faut vraiment beaucoup pour un seul plat. Autant bouffer du boeuf tant qu'à faire... moins de boulot...

- Tu veux une bêbête spéciale ? Nan parce qu'il existe des sorts pour les attirer aussi si tu veux. On est pas non plus obligés de les ramener juste là sous notre nez sinon y'a plus aucun intérêt... mais dans le coin au moins... non ?

Elle lâche Phinéas qui va mieux et tous deux se redressent tranquillement... enfin surtout Alysse en fait, Phin' se redresse comme s'il revenait d'entre les morts, et que ça avait été une expérience franchement cool. En gros, il chancelle et il a l'air mort bourré, mais il a un grand sourire idiot plaqué sur la gueule. La petite "princesse" des Black lève les yeux au ciel et s'amuse à faire faner puis revivre un buisson d'épineux dans lequel une petite araignée semble tout à fait déconcertée par les changements qui se produisent dans son habitat.


- Fau... fau... faudra pas 'tre en r'tard c'soir par contre... j'déjà au moins 4h d'retn'ue c'te semaine...


- Ouais bah fallait pas merdé aussi... quelle idée de se faire choper aussi bêtement !

Elle regarde Jack d'un air blasé.

- Ce crétin, bourré bien sûr, a tabassé un sang de bourbe... et lui a dit son nom, pour la postérité tu comprends... c'est pas juste complètement con ça hein ?





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heritierdestenebres.com/t295-alysse-ou-les-faces-vexe
avatar
Jack Fitzgerald
ϟ Messages : 45
ϟ Gallions : 592


MessageSujet: Re: Titre entre 10 et 255 caractères. [PV Alysse]   Mar 30 Déc - 18:52

Alysse gère aussi bien les flammes que le cadavre, en un tour de main ma manche est nickel et ma peau aussi. Je fouille maladroitement dans mes poches à la recherche d'un vieux clopiot remisé là pour une grande occasion. Au bout de longues secondes de recherche, pendant que ma fratrie manque de se pisser dessus de rire, je mets la main sur une clope à demi fumée, qui traîne là depuis tellement longtemps que le papier a jauni à cause de la nicotine. Ça ne m'arrête ni même me ralenti, je l'allume. Le froid me gèle le bout des doigts qui dépassent des mitaines.

Ma petite sœur me raconte ensuite une histoire très intéresse à propos de Phinéas, frère bien aimé, qui tabasse un autre élève et se dénonce tout seul. Je sais pas si c'est parce que j'ai un coup dans le nez ou juste mes sensibilités personnelles, mais je lui mets une gifle. La tête du jeune homme part sur le coté, cheveux qui volent et tout. Bon, ça se serait sans doute pas produit à jeûn. Si j'aime beaucoup ma fratrie, ça a une contrepartie : j'suis inquiet pour eux aussi. Et quand on est inquiet on fait de la merde. Puis l'état de lycanthrope s'accompagne nécessairement de quelques sautes d'humeur.

- MAIS T'ES COMPLETEMENT CON !

Ça fout un froid, d'un coup. Ascenseur émotionnel quoi. Phiénas me regarde avec de grands yeux, la main sur la joue qui chauffe, plus humilié qu'endolori. Il commence à bafouiller des « mais, mais », qu'il finit pas. J'dois le faire stresser à avoir la paupière qui tressaute de colère et les dents découvertes.

- Tu veux te faire tuer pour une connerie pareille ? Ou pire ? T'es même pas sorti de l'école que t'es déjà fiché pour les autres connards !

Ma voix prend de la place, légèrement plus aigue que d'habitude à cause de l'alcool et de l'émotion. J'en ai craché ma clope d'exploser comme ça, elle est perdue pour toujours maintenant.

- Les mangemorts sont pas masqués pour rien. Puis si c'est l'idéologie qui t'emporte, dis toi que tu sers à rien et à personne à Azkaban. Faut se faire discret un peu !

Je vais pas leur dire « vous êtes trop jeune vous vous rendez pas compte », il vont me détester pour toujours et surtout pas m'écouter. Les gamins pensent toujours mieux savoir que quiconque, j'sais bien, j'ai été à leur place. Mon regard soupçonneux passe de l'un à l'autre. Puis ça me fatigue, l'alcool m'aide pas à rester concentré longtemps et je me frotte le visage des mains. J'avais pas prévu que ça tourne comme ça, j'vois pas comment foutre une bonne ambiance après une scène pareille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Alysse C. Black
ϟ Messages : 151
ϟ Gallions : 594


MessageSujet: Re: Titre entre 10 et 255 caractères. [PV Alysse]   Sam 3 Jan - 16:01






Titre entre 10 et 255 caractères.





Si Alysse est choquée par la scène qu'elle vient de voir, ce n'est rien à côté de Phinéas. D'abord parce qu'il est bourré, on prend pas les choses de la même manière dans ces moments là, ensuite parce qu'il ne s'y attendait vraiment, mais alors VRAIMENT pas... et pour finir, parce qu'il n'a pas franchement l'habitude d'être de ce côté là des claques... normalement c'est sa main à lui qui vient s'écraser contre le visage des autres...

Il cligne des yeux en se tenant la joue comme s'il n'en revenait pas et qu'il essayait de faire le point. L'idée de se jeter sur Jack pour lui exploser le visage avec une pierre lui trotte un moment dans la tête, mais il la repousse rapidement. C'est Jack... de une c'est son frère et il l'aime, de deux c'est un putain de loup-garou et il pourrait lui arracher la tête d'un coup de crocs. On essaye pas d'exploser la tête des mecs comme ça... c'est juste con.

Du coup il se tourne vers Alysse pour chercher un peu de soutient, Alysse le soutient toujours normalement et contrairement à lui, elle pourrait très bien coller une baffe à Jack sans qu'il s'énerve. Au contraire... connaissant leur demi-frère, il serait foutu de trouver ça mignon, adorable ou "trop chou"... comme tout ce que fait Alysse. Mais c'est raté.

Remise de sa surprise, Alysse se contente de regarder Phinéas en croisant les bras, posant sur lui un regard alourdi par un "tu vois ? J'te l'avais dis" silencieux mais presque palpable tellement il se voit dans ses yeux. Phinéas grimace. Et dire qu'elle lui avait déjà fait la morale pendant des plombes et qu'il avait fait semblant d'être désolé... pourquoi elle avait ressorti ce dossier là hein ? Il lui jette un regard soupçonneux, se disant qu'elle a surement compris qu'il n'était pas réellement désolé et qu'elle a raconté ça à Jack exprès en sachant très bien qu'il n'aimerait pas ça. Le petit sourire suffisant qui était en train de se dessiner sur les lèvres de sa soeur confirmait ses pensées. Son coeur se gonfle de fierté. Alysse est en train de devenir une petite garce manipulatrice extrêmement douée...


- Sale gosse va...

Il se tourne vers Jack en reculant quand même d'un pas au cas où lui lui prendrait de nouveau l'envie de lui balancer sa main dans la figure.

- Je sais ça va... j'recommencerais pas promis. Alysse m'a déjà farcit le crâne avec tout ça l'autre jour... deux fois au moins... et puis t'es con ça fait mal merde ! Et j'suis désolé. C'est bon là ?

Alysse lève les yeux au ciel et se retient d'éclater de rire. Décidément, Phinéas a l'art d'avoir l'air ridicule quand il essaye d'être sérieux. Peu importe, au moins cette fois il a vraiment l'air d'avoir compris. Du coup elle lui applique un peu de froid sur la joue à l'air d'un sort et l'embrasse sur le front pendant qu'il grommèle pour la forme.

- T'inquiète pas trop non plus pour ça Jack, les profs l'ont dans le collimateur depuis sa première année pour des trucs dans le genre. On a du bol pour une chose... Phin' ne fait pas vraiment de distinction sanguine quand il veut fracasser des têtes... En général il s'en prend surtout à ceux qui me draguent où des trucs du genre... du coup c'est même plus souvent des sang-purs que des parasites.

Elle au moins elle reste discrète. Les profs se souviennent encore trop bien d'Arcturus et Phinéas leur donne de l'urticaire en général... et certains sont assez éveillés pour faire le lien entre les Black et Jack. Du coup elle passe pour la gentille petite fille de la famille, douce et adorable... et c'est parfait. En fait, les conneries de Phin' servent bien les plans de sa petite soeur.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heritierdestenebres.com/t295-alysse-ou-les-faces-vexe
avatar
Jack Fitzgerald
ϟ Messages : 45
ϟ Gallions : 592


MessageSujet: Re: Titre entre 10 et 255 caractères. [PV Alysse]   Mer 7 Jan - 17:51

Je note le petit sourire de triomphe d'Alysse, mais ça me choque pas du tout. J'suis plutôt content, même. J'imagine ma petite sœur adulte comme une jolie jeune femme qui mène tout le monde par le bout du nez, comme elle veut. Je demande pas à ma fratrie d'être moral, j'leur demande d'être malins. Les baroud d'honneur ça mène à rien ; j'suis bien placé pour le savoir. Ça sert seulement à mourir ou à se faire coffrer. Et même si Phinéas assure qu'il est désolé, je trouve qu'il prend encore trop ça à la légère. Mais je compte pas le bourrer de coups non plus. Au moins, ma mandale a bien attiré son attention, même si il est tellement bourré qu'il risque pas d'imprimer grand chose. Je peux rien faire. Il faut admettre parfois que face aux gosses, on est impuissant à les empêcher de faire des erreurs. J'ai fait les miennes, il fera les siennes, j'pourrais rien faire. Je prie juste pour qu'il meurt pas de sa connerie.

- Bah j'm'en fous que tu sois désolé, j'veux pas que tu te mettes en danger, c'tout. Puis t'auras bien plus mal que ça si tu te fais gauler...

J'admettrais pas que j'ai tapé un peu fort, l'alcool faisant, même si c'est vrai. Puis ça a jamais tué personne de se prendre une gifle. J'aurais peut être dû en prendre plus... quoique non, j'aurais fait la gueule et crié à l'injustice, c'est tout.
Alysse m'apprend que tout va bien, Phinéas fait pas « des crimes de haine », mais a juste d'énormes pulsions violentes et ingérables, comme un loup garou mais en humain. Je... je sais pas quoi répondre là. Ça dépasse clairement mon domaine de compétence. J'ai jamais cherché à contrôler le Loup qui est en moi, je vois pas comment je le ferais, et dans mon état normal j'suis pas plus violent qu'un autre. En tout cas ça m'apparaît comme inquiétant, plus inquiétant que d'avoir tabassé un sang de bourbe pour faire son chaud. Donc je le classe dans la catégorie « à oublier à jamais » et j'passe mentalement à autre chose.

« L'autre chose », c'est une conne de poule faisane qui s'est caché dans un buisson, comme ceux de son espèce en ont l'habitude, et qui s'est envolé quand je lui ai marché dessus pendant mes gesticulations. L'humain moyen fait « aaah », voit rien venir et se dit une fois ses émotions remises qu'il aurait bien pu la tuer parce que c'est pas dégueulasse, le faisan, mais qu'il est pas superman. Moi je la chope avec les dents en bondissant dessus, je roule par terre et secoue l'oiseau en remuant la tête jusqu'à ce que le cou se brise. Je halète de contentement, la patte-main posé dessus en triomphe. J'ai du sang plein la barbe. Je jette un coup d'oeil au buisson quand même pour voir si il y a des œufs. Trois œufs. C'est génial les forêt, on y trouve beaucoup mieux que des champignons en cherchant bien.

- Encore ! Alysse !

Ma voix ressemble à un aboiement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Alysse C. Black
ϟ Messages : 151
ϟ Gallions : 594


MessageSujet: Re: Titre entre 10 et 255 caractères. [PV Alysse]   Jeu 8 Jan - 12:44






Titre entre 10 et 255 caractères.





C'est… vraiment étrange. Alysse fixe son grand frère d'un air agard, se demandant quand est ce qu'il a commencé à ressembler à un adorable chiot dans son esprit. Il est tout fou là tout de suite, comme un jeune chiot à qui on montre de la neige pour la première fois, il saute, il aboie presque… il doit probablement remuer la queue intérieurement. Phinéas voit la même chose qu'elle et se marre. Il rit à devoir se tenir les côtes et s’agripper à l'épaule de sa soeur pour ne pas tomber bêtement en s'étalant dans les feuilles mortes. On ne sait jamais, son frère pourrait le prendre pour un volatile.

Poussant un petit soupir blasé pour le principe, la jeune fille lance un sort pour appeler des bestioles dans le coin. Et y'en a plein qui débarquent… des volatiles, des lapins, des souris… même des chenilles ! Du coup Phinéas oublie de se moquer de Jack et sort sa baguette… lui aussi il aime chasser, ils n'ont juste pas la même technique. Alysse les regarde s'agiter un moment, attendrie, puis décide de ramasser des trucs à bouffer aussi. Elle récupère les œufs que Jack a trouvé et cueille des baies tout en arrachant quelques plantes et racines comestibles.

En attendant qu'ils finissent de s'amuser, elle retourne à la caravane de Jack pour laver et potentiellement commencer à préparer les trucs qu'elle a rapporté. Elle n'a pas besoin de marcher longtemps, ils ont dû se rapprocher de la maison roulante de leur frères en faisant joujou avec les bestioles, elle n'est plus qu'à une centaine de mètres de l'endroit où les garçons chassent encore. La jeune fille pénètre à l'intérieur et dépose sa récolte sur la table. Elle lave les plantes, brosses les racines pour enlever la terre et met les œufs de côté. Finalement ses cours de botaniques ont fini par être utiles ailleurs qu'à l'école : elle a découvert pratiquement toutes ces plantes dans les bouquins qu'elle étudiais pour cette matière. Elle en prend quelques unes qu'elle relave bien et qu'elle balance dans un saladier histoire d'en faire une salade, puis met les autres à cuire avec les racines qu'elle a coupé en morceaux. Ça fera une sorte de soupe de légumes sauf que c'est pas des légumes… l'idée lui plaît.

Après ça, en attendant que les garçons finissent par se lasser où par crever la dalle, elle décide de préparer une omelette. Du coup elle farfouille dans les tiroirs et placards divers pour récupérer des épices, une poêle… 'fin tous ces trucs indispensables pour cuisiner une bonne omelette qui se respecte quoi… mais du coup elle ne se concentre pas vraiment vu qu'elle s'active en chantonnant doucement, et elle ne fait pas gaffe… et elle ouvre le placard qu'elle avait oublié de vérifier, cherchant de la muscade… et c'est là que le cataclysme se déclenche. Elle avait oublié !!!

C'est horrible, c'est comme si elle se sentait subitement crever, comme si son sang la trahissait et se mettait à bouillir dans ses veine, comme si ses yeux se crevaient tous seuls et se faisaient aspirer à l'intérieur de sa tête, comme si le sang de tous les membres de sa famille lui tombait sur la tête d'un seul coup et la noyait lentement, comme si la Terre explosait, comme si elle se mettait subitement à aimer un poussin !!!!!

UN PUTAIN DE BOURSOUFLET SE TIENT JUSTE DEVANT SES YEUX ET COMMENCE A CHANTER UN CHANT DE NOËL TOUT EN SE RAPPROCHANT DANGEREUSEMENT !!!


- Ri… Ridi…. Ri...

Elle essaye de reculer, de regarder ailleurs et de jeter à l'épouvantard à la con qui se campe devant elle le sortilège qui le fera faiblir… mais ça ne sort même pas. Elle est figée.

- Ri… Ri… … … JAAAAAAAAACK PHINEAAAAAS AU S'COUUUUUR !!! J'VOUS EN SUPPLIE ENLEVEZ MOI ÇAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA !!!!!!

La chose est sur son épaule… crise de pannique, hystérie, Alysse pousse un hurlement strident !
© Jawilsia sur Never-Utopia




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heritierdestenebres.com/t295-alysse-ou-les-faces-vexe
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Titre entre 10 et 255 caractères. [PV Alysse]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Titre entre 10 et 255 caractères. [PV Alysse]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» La longueur du titre de ce sujet doit être comprise entre 10 et 255 caractères alors j'remplis.
» La longueur du titre de ce sujet doit être comprise entre 10 et 255 caractères
» Haiti en Marche: Haiti entre la Chine et Taiwan
» Conflits entre les syndicats au sujet du CEP et des elections.
» Atelier de travail entre entrepreneurs dominicains et haïtiens

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Héritier des Ténèbres :: Pré-Au-Lard :: Rues & Habitations-